En train de lire
Ce qu’il fallait retenir de l’interview du président de la République

Ce qu’il fallait retenir de l’interview du président de la République

La rédaction
tebboune

L’Algérie serait finalement un pays ! Un octogénaire vient de passer à la télé prétendant en être le président. Vrai ou fake, nous n’en savons rien. Mais voici ce qu’il fallait retenir de cette sortie :

« Bonsoir les misérables ! Je suis venu m’adresser à vous pour vous emmmerder encore plus. J’adore vous voir souffrir »

« Je n’ai rien d’important à vous dire mais je vais vous gâcher cette putain de soirée « 

« Ceux qui ont préféré regarder le match France-Espagne seront déchus de leurs nationalités et banni dans des zodiacs sari3 »

« Ah cela vous fera plutôt plaisir, je préfère vous envoyer à El Harrach »

« Si on atteint 1 millions dans ce live je vais vous dévoiler la nom de celui qui gouverne en Algérie « 

« J’ai préparé des spaghettis pour le dîner ce soir, demain je sais pas… s’il fera frais on fera une soupe d’haricots « 

« Pour la pomme de terre ne vous inquiétez pas, vous pouvez continuer à préparer des frites omelettes sauf que ça vous coûtera plus cher »

« Maintenant on parle economie. Il est à combien le kilo de lentilles chez l’épicier de votre quartier? « 

« Tout est sous contrôle. Sauf l’économie, la sécurité, la justice, la santé, et le pouvoir d’achat »

« Grâce à notre diplomatie, L’Algérie a retrouvé sa place dans le monde. On s’est classé 4 ème par ordre alphabétique bien avant la France et les États-unis « 

« J’ai proposé à Macron un combat dans un octogone, il a refusé le poltron »

« Pour le 5 octobre, je vous le dis : l’Algerie c’est comme la Stan-smith, les années passent mais elle est toujours la même »

« J’envisage de faire comme Delort. Je veux mettre l’Algérie entre parenthèse et passer du temps sur la côte d’azur »

« Le dernier qui reste ici, qu’il n’oublie surtout pas d’éteindre la lumière »

Lire aussi
cheb-bello

« À l’instant où je parle, plus de 500 futures pauvres sont nés en Algérie « 

« J’appelle les musulmans algériens de France à ne plus revenir, on ne peut pas accueillir toute la misère du monde »

« Je déteste vous parler, je le fais maintenant uniquement parce que Netflix a bugé « 

« Moi-même je veux revenir à l’ancienne Algérie mais j’y arrive pas »

« Si la France ne s’excuse pas, on va les coloniser dans une semaine »

« Les Marocains ont peur de moi. Ils osent même pas prononcer mon nom quand ils sont en famille »

« J’espère que c’est la dernière fois qu’on se parle, vous me faites chier »

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut