Vous êtres en train de lire
Plusieurs cabarets annoncent une grève pour protester contre l’incarcération de Cheb Bello

Plusieurs cabarets annoncent une grève pour protester contre l’incarcération de Cheb Bello

La rédaction
cheb-bello

Cheb Bello placé sous mandat de dépôt. Non, vous ne rêvez pas. C’est l’Algérie promise par nos responsables, une Algérie où tout va bien jusqu’à prison. Le chanteur de rai a été mis au trou à cause d’une chanson dans laquelle il estime avoir été roulé par Tebboune. Non mais imaginez un seul instant, si nous devions jeter en prison des chanteurs juste parce qu’une de leur chanson ne nous a plu. Takfarinas prendrait perpet rien que pour Chekchuka. Et Mazouni la peine capitale pour l’ensemble de sa carrière.

يا راني مغبون، دارها بيا تبون (je suis éploré, Tebboune m’a roulé)

Bien sûr la chanson, n’a pas dû plaire au président. Mais au lieu de mettre un dislike sur la vidéo, le président a préféré envoyer Bello au bagne. Privilège de dictateur. On a déjà vu des dessinateurs se faire emprisonnés pour leur dessins (Nime), des journalistes pour leurs articles (Rabah Kareche), des politiques pour leur opinions (Fethi Gherras), des internautes pour leurs statuts (ils sont des centaines), donc quoi de plus normal que d’arrêter un chanteur pour ses chansons. Coupable de faire. Coupable d’être. Autant faire le mort dans ces cas là pour échapper à la prison. Il se trouve que c’est pour cette raison que Bouteflika n’a jamais été dérangé par la justice.

Le droit de faire la fête

Plusieurs cabarets ont annoncé un grève illimitée en solidarité avec le chanteur. Dans un communiqué collectif, une dizaine de cabarets d’Oran et d’Alger ont témoigné leur soutien à Cheb Bello et ont exigé sa libération immédiate et sans condition. « Nous sommes en grève à partir de demain samedi 17 juillet pour protester contre l’emprisonnement de notre ami et collègue Cheb Bello. Votre Algérie est triste mais festoyer reste un droit auquel nous tenons plus que tout. Nous invitons les cabarets sur l’ensemble du territoire national à se joindre à nous ». Reste à savoir si l’assemblée populaire nationale va rallier le mouvement ou pas. Remarque, les bordels ne sont pas concernés.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut