En train de lire
Tebboune « Bon maintenant pour l’argent et le visa ça me dépasse »

Tebboune « Bon maintenant pour l’argent et le visa ça me dépasse »

La rédaction
tebboune

La présidence de la république a annoncé dans un communiqué la réouverture partielle des frontières à partir du 1er juin. Selon certains spécialistes, l’Algérie comptera 5000 habitants (résidants de CDP) d’ici mi-juillet. En effet, sans produits alimentaires, sans système de santé, sans eau et sans internet, seul quelques espèces du règne animal accepteront de rester dans le pays. Le président a-t-il commis une bourde (sa spécialité) en ouvrant les frontières ? Pas du tout, selon son excellence, à ce stade, aucun algérien ne pourra sortir.

Sans argent et sans visa, c’est nulle part

Hormis les hauts fonctionnaires, qui pourront rejoindre leur argent à l’étranger, il est difficile aujourd’hui d’envisager une sortie pour un citoyen lambda. La décision de rouvrir les frontières n’est finalement pas anodine. « Je ne suis pas con non plus, si quand même mais je veux dire ne criez pas victoire, je ne suis pas là pour vous faire plaisir. Je sais pertinemment que vous n’avez ni argent ni visa » écrit le président dans un groupe Messenger. Avant d’ajouter « avec le passeport algérien, vous pouvez aller à un seul endroit : Nullepart. Sinon vous avez Google Earth. Donc finalement, cette décision est comme toutes celles que j’ai prises depuis 2 ans ; inutile ».

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut