On le croyait définitivement disparu. Et pourtant… Non, je ne parle du président de la république… Le sandwich cachir, bouffe emblématique de l’empire du Cachir (1999-2019), est entré officiellement au patrimoine immatériel de l’UNESCO. Délaissé au profit du millefeuille depuis l’élection de Tebboune, le cachir revient sous les feux de la rampe. Il devient ainsi la fierté de l’Algérie après en avoir toujours été la honte. C’est tout le contraire de Bengrina qui après avoir été la honte de l’Algérie, l’est toujours.

Après la chedda, le couscous et le dinar voilà que le cachir fait à son tour son entrée au patrimoine immatériel de l’UNESCO. C’est l’ambassadeur attitré du patrimoine, Kader Japoni, qui l’a annoncé sur son compte Insta. “Je suis heureux de vous annoncer que le sandwich cachir figure désormais dans le patrimoine de l’UNESCO” se félicite le chanteur aux yeux bridés. Met favori des militants du FLN, du RND, de l’UGTA, du MPA… et pour faire vite des FDP tous azimut, le cachir fut le ciment de la nation de 1999 à 2019. Il a été décliné sous différentes formes durant cette période :

En suppositoires : كشير بلّوط

Sous forme de bûche pour le nouvel an

Vert kaki après la déposition de Boutef par Gaid Salah

Enfin des préservatifs goût cachir ont été mis sur le marché par la marque Durex en 2015 pour s’adapter aux spécificités culturelles locales.

Le président Tebboune a accueilli la nouvelle avec “fierté et joie” “en félicitant le peuple Algérien” sur sa page facebook. Une soirée millefeuille sera organisée pour fêter cette consécration, a-t-il annoncé. Les militants de Jil Jadid, Massar Jadid, Nidaa el watan seront invités.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire :)