Vous êtres en train de lire
Législatives : Rezig promet une baisse du prix des sièges à l’Assemblée nationale

Législatives : Rezig promet une baisse du prix des sièges à l’Assemblée nationale

La rédaction
Kamel Rezig

En Algérie, deux choses seulement n’ont pas de prix : Le dinar (égale à 0.000) et l’amitié à condition que ce soit celle de Khaled Nezzar. Sinon pour le reste, tout se vend, tout s’achète même un siège à l’APN.
Or, comme chaque produit de large de consommation, le député a augmenté subissant la montée exorbitante des prix de la nouvelle Algérie. Les temps où Tliba valait un tacos et Naima Salhi un corset sont révolus. Aujourd’hui, un parlementaire pourrait couter la peau des fesses sur lesquelles il siège.

Les prix des députés vont baisser d’ici les législatives

La tension au sein partis politiques vient de tomber d’un cran. Plusieurs bagarres au couteau ont été annulées au FLN, au RND suite à la dernière annonce trompeuse du ministre du commerce et des promesses non tenues. En effet, Kamel Rezig a pris deux taureaux du FLN par les cornes et annonce une décision d’apaisement. « Finis les sièges en frac ! Désormais, les tickets pour Zighoud Youcef vont être régulés, il n’y aura plus de monopole, d’ici les législatives, mais on ignore de quelle année » promet Rezig.

« Un député n’est pas un godemichet. Certains ont des âmes, d’autre une conscience. Nous réclamons qu’on soit considérés à notre juste valeur, on ne fait pas que lever nos mains, on peut lever nos jambes également » s’offusque un candidat FLN. Baisse des prix ou pas, Rezig a finalement raison en appelant, à sa manière, les Algériens à aller voter « Chers compatriotes, le 12 juin prochain, vous irez tous fauter »

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut