En train de lire
Kamel Rezzig promet de faire baisser le prix des tote bags d’El Manchar

Kamel Rezzig promet de faire baisser le prix des tote bags d’El Manchar

La rédaction
kamel-rezig

Le ministre du commerce s’est trouvé un nouveau cheval de bataille dans sa guerre contre les commerçant véreux qui outrepassent les lois de la République et cherchent par tous les moyens à se faire de l’argent sur le dos des consommateurs algériens. Le dernier ennemi en date du soldat Rezzig n’est autre que votre journal préféré, El-Manchar, et sa boutique créée récemment pour vendre des goodies à l’effigie de notre titre. Dans la ligne de mire du sniper des prix, les célèbres tote-bags El-Manchar.

« Tote-bags en frac, b alf frac ! »

Depuis le lancement de la boutique en ligne d’El-Manchar, un produit a attiré l’attention et fracasse la baraque en termes de ventes. Il s’agit du tote-bag. Personnalisable à l’envie avec les différentes citations d’El-Manchar, ce produit est devenu viral. Il s’en vend en moyenne 350 par semaine à un prix de 20€ pièce. Et c’est justement là le paradoxe des choses, car en dépit de son succès indéniable, de nombreux algériens réclament que son prix soit baissé, car il est jugé excessif selon eux. Un élan de solidarité entre consommateurs est né pour défendre la baisse de son prix et même un hashtag #ToteBagpourtous s’est hissé au sommet des tendances.

Ayant eu vent de ce cri de détresse des consommateurs, le ministre du commerce est intervenu personnellement dans cette affaire. Comme à son habitude, devant un parterre de journalistes, Kamel Rezzig a déclaré qu’il allait entrer en guerre contre la boutique d’El-Manchar afin de l’amener à baisse le prix des Tote-bags. Il s’est particulièrement montré menaçant envers le directeur de la boutique, Nazim Baya, qu’il accuse de s’être enrichi sur le dos des internautes en leur imposant la mode du Tote-Bag, notamment lorsqu’ils partent en manifestation les mardi et vendredi. Et pour étayer ses propos, Rezzig a souligné que ses services lui ont fait remonter des informations indiquant que Nazim Baya se permet tous les jours d’acheter 5 bidons d’huile et 3 kg de sardine fraiche pour faire la fête avec ses copains. D’où lui vient tout cet argent ? s’interroge le ministre, se ce n’est celui des pauvres algériens séduits naïvement par la mode « tote-bag ».

Lire aussi
rezig

En tout état de cause, Kamel Rezzig promet de faire baisser le prix des tote-bag. Faute de quoi, la boutique d’El-Manchar sera fermée à double tour et « Nazim Baya imoutoulou les toute-bags fi yeddou kima double six ».

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut