La hausse des prix se poursuit. Et rien ne semble l’arrêter, pas même les discours menaçants du ministre du lait, de la semoule et dernièrement des boissons gazeuses. Pâtes alimentaires, légumes secs, lait UHT, tout a augmenté en 2021 et le diamètre de votre anus avec. Mais le docteur Kamel Rezig a (encore une fois) haussé le ton, en rappelant les marchands à l’ordre.

Après avoir fini d’implorer la sardine de redescendre un peu sur terre, le ministre du commerce s’est tourné vers grossistes. “Maintenant ça suffit !! Vous arrêtez !! Vous avez avez ajusté vos prix, je ne veux pas que vous les augmentiez encore d’un centime” déclare Rezig, hors de lui lors d’une conférence de presse improvisée dans une superette à Boufarik. “Si vous ne baissez pas les prix dans les prochains jours… eh ben, je ferai encore une déclaration dans le même genre” prévient-il, menaçant. Le ministre accorde un délai d’une semaine aux producteurs, aux grossistes et aux détaillants pour revenir aux anciens prix pratiqués. “Dans une semaine, je dis une semaine, et pas un jour de plus… Dans une semaine…” et là le proprio de la superette, pas content, lui rétorque “dans une semaine , il se passera quoi ??”. Rezig répond d’une petite voix “dans une semaine, il s’écoulera 7 jours”.

Le prix des produits de large consommation ne vont probablement pas baisser dans les prochains jours. Ce n’est en tout cas pas Rezig qui les fera baisser. Prions juste pour que le shit ne soit jamais considéré comme “un produit de large consommation”, même s’il l’est dans les faits.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire :)