L’absence du président Tebboune hospitalisé en Allemagne depuis début novembre suscite l’inquiétude. Surtout chez Cheb Bello. Reviendra-t-il ? Reviendra-t-il pas ?? Nul ne peut répondre à cette question. Si ça se trouve, lui-même en a marre d’un pays où il n’existe pas d’hôpital digne de ce nom. Peut-être a-t-il tout plaqué en se trouvant un job dans un McDo berlinois comme nous le révélions parodiquement sur nos colonnes. Mais où est donc le président ? Tebboune n’étant même pas là, nous ne pouvons même pas ouvrir une enquête pour mettre la lumière sur cette affaire. Finalement, le président a coupé court à toutes ces allégations dans un tweet laconique où il exprime sa volonté de rentrer au pays.

Je vais viendrir

Tebboune qui s’est visiblement remis de sa maladie s’est exprimé aujourd’hui. Il n’y a pas de doute possible, le président veut revenir en Algérie. Il faut dire que tous les Algériens avaient peur (espoir) qu’il prenne la clé des champs en Allemagne comme nos athlètes lors les JO de 2006 à Sidney. Comme annoncé il y a une semaine par le quotidien Le Soir, son retour était imminent. Mais manque de bol, les frontières étant fermées les vols de rapatriement sont rares. “Le président s’est inscrit sur la liste d’attente pour être rapatrié depuis l’Allemagne, mais la liste étant longue comme un bras il doit attendre son tour” précise un communiqué de la présidence de la république qui explique qu’il n’y a qu’un seul vol de rapatriement toutes les deux semaines.

Le président est clair dans ses intentions. “Je vais viendrir bientôt” a-t-il tweeté en paraphrasant la réplique du wali qui a fait le tour de la toile ce week-end. Maintenant que vous le sachiez, n’oublissez d’aller l’accueiller à l’aéroport. Merci.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire :)