En train de lire
Djerad simule le Covid pour se faire transférer en Allemagne

Djerad simule le Covid pour se faire transférer en Allemagne

La rédaction
djerad

Dans la nouvelle Algérie c’est le sauve-qui-peut. Deux semaines après le transfert du président de la République en Allemagne pour une Bouteflikite aiguë covidée, c’est au tour du premier ministre d’abandonner les commandes du pays et le mettre en pilotage automatique. Selon Abdou Semmar et mon coiffeur, Abdelaziz Djerrad sera transféré cette nuit à Cologne, pour suivre des soins médicaux dans le plus prestigieux hôpital de la Rhénanie.

Je suis juste positif

Abdelaziz Djerad est-il vraiment malade ? Et son cas nécessite-t-il un transfert ?
Même si son avion décolle ce soir à 18 heures, de nombreuses sources médicales affirment que Djerad a réussi à duper les médecins pour être transféré en Allemagne. « Dans la nouvelle Algérie, je ne trouve pas que ça sent la merde. J’en conclu que j’ai perdu l’odorat, c’est le coviiid » s’est-il alarmé. Le premier ministre a ensuite pris 5 tequila pour augmenter sa température anale à 42°, et a écrit à sa meuf « ma qdertch netnefess » (je ne peux plus respirer). Des symptômes jugés suffisants pour obtenir son billet pour l’Allemagne. « On doit le maintenir en vie, il marche bien, il nous écoute et il est très serviable, c’est tout ce qu’on lui demande, alors non, on ne va pas le laisser crever dans un hôpital algérien » déclare le Dieu du pays dont on ignore l’identité.

Même si Djerad voulait partir dans les Pyrénées, la ville du bernous, le pouvoir a préféré qu’il rejoigne Tebboune en Allemagne pour bénéficier de la remise de l’hôpital : -40% pour deux dirigeants soignés. « L’important est que je quitte ce pays, je veux pas y passer Noël…eh pardon, l’important est que je me rétablisse » assure le premier ministre. Une chose est sure, Djerad est un expert en supercherie, il a déjà réussi à nous faire croire qu’il est premier ministre.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut