Vous êtres en train de lire
5octobre : Tebboune « L’Algérie c’est comme la Stan Smith, 32 ans plus tard, et toujours la même »

5octobre : Tebboune « L’Algérie c’est comme la Stan Smith, 32 ans plus tard, et toujours la même »

La rédaction
tebboune

5 octobre, une date marquée à jamais dans l’esprit du peuple algérien après Oum Dourman évidemment. Il y a 32 ans, la jeunesse algérienne est sortie demander des changements, il y a eu beaucoup de changement de pansement dans les hôpitaux. Le hirak avant l’heure a été sanglant : Pas moins de 500 victimes après que le général-major de l’époque a décidé de tirer sur la foule (sachant que Counter Strike n’existait pas pour se divertir dans les casernes).

Trois décennies et Bouteflika passés et la situation est la même : On ,n’invente rien, c’est bien l’analyse du président de la République qui a rendu hommage à la révolution des Stan Smith avec beaucoup d’humour.

C’est toujours le même modèle

Portant une Stan Smith verte, un survêtement coloré et une sacoche banane, son excellence est nostalgique quand il évoque les évènements du 5 octobre. « Je n’en ai aucun souvenir. Je ne me souviens de rien. Peut être que j’avais piscine ce jour-là, ou bien j’étais à Istanbul pour une greffe de cheveux que j’ai raté. Bref, l’important c’est que 32 ans plus tard, rien n’a changé. L’Algérie c’est exactement comme la Stan Smith, toujours la même. Ce n’est plus un pays, c’est une série Lada » déclare-t-il. Avant de poursuivre « Nous somme le 5 octobre 2020, et il y a des journalistes et des militants en prison, il n’y a toujours pas internet, le peuple s’entasse pour de la semoule, se bagarre dans les bureaux de poste et Mazouni chante toujours. Ou est le changement, je ne le vois nulle part » conclut-il.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut