Vous êtres en train de lire
Par précaution, l’APS supprime 80% de ses articles sur son site internet

Par précaution, l’APS supprime 80% de ses articles sur son site internet

La rédaction
fake-news

Il s’agit certainement d’un des plus grands camouflets que la presse publique algérienne a subis depuis l’indépendance. Un vraie « h’chouma » comme dirait le citoyen lambda. Les responsables de l’APS, et derrière eux, l’ensemble des médias publics algériens et quelques médias dits « privés » se sont pris une gifle de la part de l’ONU qui vient de démentir une information pourtant relayée avec fierté et en une de tous les organes de presses impliqués. En quelques lignes, l’organisation internationale a détruit une réputation déjà inexistante mais qui désormais, existe sous sa forme mauvaise.

L’info, selon laquelle, le Haut commissariat de l’ONU aux droits de l’Hommes de Genève, aurait rejeté la plainte d’opposants au régime algérien contre ce dernier a été catégoriquement démentie par l’organisation internationale, obligeant par là même, l’agence Algérie Presse Service, faire marche arrière et à retirer l’article de son site internet. Les moqueries que cette situations a engendrées ont conduit l’agence officielle à prendre une décision radicale.

80% des articles du site APS supprimés

Devant un tel scandale, le ministère de l’information a ordonné au directeur de l’APS de lancer un diagnostic complet de la véracité des informations publiées sur le site de l’agence. Résultats des courses, plus de 80% des articles publiés ont dû être supprimés par précaution car susceptibles de subir le même sort que celui de l’ONU. il faut dire que c’est quand même sacrément « gonflé » de la part du département de Belhimer. Faire semblant de découvrir que les infos publiées par l’APS et les médias publics sont dénuées de vérité, c’est comme pisser sur la tête des algériens en leur faisant croire que c’est de la pluie

Lire aussi
momo-VI

Quant aux 20% d’infos encore visibles sur le site de l’APS, il s’agit d’annonces relatives aux horaires des prières et des comptes-rendus des conseils des ministres tenus par Tebboune depuis le début de son quinquennat. Mais là aussi, compte-tenu de la nature des annonces, on va parier que cela disparaîtra dans quelques semaines.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut