L’Algérie se prépare au déconfinement. Ou plutôt à la levée du couvre-feu. Parce qu’il n’y a jamais eu de confinement à proprement parler. Interdire aux gens de sortir entre 19h et 7h pour lutter contre le coronavirus c’est aussi efficace qu’un pansement sur la jambe de Bouteflika. C’est ridicule. Le corona, c’est comme un fonctionnaire, il n’a pas d’horaires fixes. En tout état de cause, le déconfinement c’est pour bientôt. Le ministre de la santé semble avoir son plan en tout cas.

Ministre de la santé , mais de sa santé d’abord

Une série de mesures est prévues pour permettre aux Algériens de renouer avec la vie. Sauf Bouteflika pour des raisons médicales évidentes. Un conseil scientifique a mis au point un plan dans ce sens. Parmi les mesures phares proposées est la confection de masques par les citoyens eux-mêmes. Une proposition que le ministre de la santé semble avoir adoubé. La mi-avril déjà, le Pr Abderrahmane Benbouzid demandait aux Algériens de “coudre leurs masques à la maison”. Et pourquoi ne pas fabriquer nos propres respirateurs artificiels, tant qu’on y est ? Heureusement, Benbouzid n’est pas ministre du transport. Sinon, il aurait demandé aux Algériens coincés dans les quatre coins du monde de fabriquer leurs propres avions pour rentrer. En tout cas fin mai, ça sera pas un déconfinement, mais une déconfiture.

Benbouzid, ajoute au micro de la radio publique, que lui-même porte des masques confectionnés par sa femme… Entre deux coulées de zlabiya j’imagine. Sauf que le ministre a été surpris à plusieurs reprises avec un masque ffp2. Et je vois mal comment son épouse soit capable d’en confectionner un… Sans mettre en doute la parole de Benbouzid, je dirai juste que sa femme lui a peut-être confectionné son masque. Mais elle a visiblement oublié de lui montrer comment ça se porte.

Pour le moment, le couvre-feu est prolongé de 15 jours supplémentaires. C’est le premier ministre qui l’a annoncé à la radio régionale d’Oran. Donc autant profiter pour fabriquer vos respirateurs artificiels.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire :)