Vous êtres en train de lire
Tebboune appelle les Algériens à verser « زكاة الفطر » à l’état

Tebboune appelle les Algériens à verser « زكاة الفطر » à l’état

La rédaction
zakat-tebboune

Un mois après la campagne de dons lancée par le gouvernement en vue de financer la lutte contre le coronavirus, le président algérien (le meilleur au monde après Kim Yong et Al Sissi) vient de mettre en œuvre une seconde « khoutta ». Cette dernière, s’inscrit dans la cause perdue « récupérer l’argent du peuple ». Dans un communiqué, le chef de l’état a appelé les Algériens à verser cette année Zakat El Fitr aux plus démunis : Le trésor public.

Dieu vous le rendra

Dans une lettre émouvante, le président de la République a ému 39.99 % de la population. Il qualifie la conjoncture actuelle de la plus grosse crise de l’histoire après la famine de Tliba à El Harrach. Crise sanitaire, chute des prix du pétrole, baisse des réserves de change…c’est la mouise ! Le pays est aussi fauché qu’un retraité au 20ème jour du mois. Par ces temps troubles, le pouvoir ne lui reste qu’une seule carte à jouer : Profiter de l’élan de générosité du peuple algérien . «Le ramadan tombe à pic. C’est le moment idéal pour faire un don. On vous rappelle juste que le trésor public est le plus nécessiteux. Oui, on ne détient plus un rond. Tout notre argent est chez le clan Boutef » explique le communiqué.

Chaque famille est donc priée de verser cette aumône à l’état qui l’exige sous forme pécuniaire. « L’argent que vous allez donner vous permettra également de vous purifier de vos péchés et de vos abus à l’égard du gouvernement (douter de ses capacités, manif contre lui etc…) ce n’est guère un acte de solidarité, c’est pour que vous vous rachetiez, on verra après si on vous pardonnera ou pas » conclut le porte parole du gouvernement.

Lire aussi
poste

L’argent de l’Aid également

Visiblement très inspiré dans sa quête d’argent, le gouvernement étudie une 2ème solution. En effet, après Zakat Al Fitr, le gouvernement va lancer dans les jours qui viennent un appel aux enfants. L’objectif est de récupérer l’argent collecter par ces derniers le jour de l’aid. « Ces mômes collectent plus d’argent que toutes nos banques réunies, et puis ce sont les enfants de l’Algérie, il est de leur devoir de se sacrifier. En contrepartie, on leur promet l’immunité jusqu’à l’âge de la majoration » lit-on dans un 2ème communiqué

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut