Selon une étude américaine, Chemma protégerait contre le coronavirus

La rédaction
chemma

Une bonne boule de chemma plantée sous la lèvre est peut-être la solution à la pandémie du Covid-19. C’est ce qu’affirme une étude réalisée par l’université américaine Johns-Hopkins, à Baltimore.

Chemma remède miracle ?

« Fin de partie pour le Covid » annonce le professeur Brian Ottoloh, plein d’assurance. Le coronavirus ne résisterait pas à l’odeur fétide de la Chemma selon les observations faites par le professeur. « Sentez et dites-moi s’il y a quelqu’un qui veuille respirer une odeur comme ça » fait-il remarquer en nous tendant un sachet de chique SNTA de 30g entamé. « Même le coronvirus, il trouve ça dégueulasse » poursuit-il. Ça sent à la fois le pipi et le cadavre, indique le professeur qui en rajoute une couche « on dirait que c’est Bouteflika qu’on a enfermé dedans ». Selon Brian Ottoloh, une pincée de cette substance prise par voie sous-labiale réduit le risque de contamination par le coronavirus de moitié. « Sans feuille à rouler, bien sûr » précise-t-il.

Trump valide

Dans la foulée, Donald Trump a vanté les mérites du tabac à chiquer qui pourrait selon lui « vraiment changer la donne » dans la lutte contre le coronavirus. « Qu’est-ce qu’on à perdre ? Testons d’abord puis faisons-nous une opinion » a déclaré le président américain lors de son point presse quotidien.

Lire aussi
vaccin

Le président américain a promis la mise à disposition rapide de la chemma fabriquée par la SNTA. Pas moins de 40 millions de sachets ont déjà été commandés par les États-Unis à l’Algérie. Une aubaine pour notre pays, en grande difficulté depuis la chute des prix du pétrole.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut