Vous êtres en train de lire
Naima Salhi se lance dans la cuisine sous le pseudonyme « Oum Racisme »

Naima Salhi se lance dans la cuisine sous le pseudonyme « Oum Racisme »

La rédaction
naima-salhi

Les Algériens regrettent amèrement la fermeture des lieux publics. Il n’en demeure pas moins que les mesures drastiques de la quarantaine ont apporté quelques points positifs. Le terroriste de Tamanrasset a fermé son maquis, Fella Ababsa a fermé son hôtel, et Naima Salhi a fermé sa gueule. Si les deux premiers passent leurs lassantes journées de confinement à jouer à Counter et à mater des pornos, la sulfureuse députée a choisi une reconversion culinaire. C’est bien, ça nous épargne ses conneries et ses discours politiques. Faute de jogging, pour des raisons physiques, la place de Naima Salhi est dans la cuisine. Et ce n’est pas du tout misogyne puisque sa vie politique se résume à traîner des casseroles. Aujourd’hui, elle troque sa bêtise contre son mauvais goût culinaire.

« Oum Racisme, la cuisine anti zouaves »

Pour trouver une bonne raison de se taire, madame Naima Salhi cuisine. Elle choisit un pseudo très original faisant à la fois allusion à la ténor de la poêle Oum Walid et l’unique raison de vivre, le racisme. « J’ai décidé de me reconvertir temporairement juste pour vous épargner ma bassesse qui est immunodépressive. Voilà, je vais vous cuisiner des plats badissis novembaris sans huile d’olive, ni figues, ni semoule moyenne. Bonne dégustation » lit-on sur sa page FB.
Madame Salhi a affirmé qu’elle avait le choix entre deux activités : Ou nous envoyer des nudes ou nous montrer ses plats. Le sondage a été unanime : 100 % de ses abonnés ont préféré la cuisine pour le plaisir qu’on ne retrouve pas dans ses nudes. Néanmoins, les premières recettes ont montré que Salhi est à la cuisine ce qu’elle est à la politique. Une merde.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut