Vous êtres en train de lire
Covid-19 : L’Algérie échange ses MIGs contre dix cartons de masques chirurgicaux

Covid-19 : L’Algérie échange ses MIGs contre dix cartons de masques chirurgicaux

La rédaction
masque

Alors que la propagation de la pandémie s’accélère en Algérie (510 cas sur 500 testés) les professionnels de la santé se donnent corps et âme pour tenter de sauver des vies. Dépourvus de moyens et de matériel médical, nos médecins sont désarmés face à la crise mais toujours déterminés. Pourtant, l’Algérie n’a jamais envoyé ses soldats au front sans armes, ni son équipe nationale de football sans pieds, excepté celle de Madjer en 2017. Insistons sur le premier exemple, un médecin sans matériel c’est aussi absurde qu’un soldat sans armes… Et en ces temps de crise, le gouvernement commence à culpabiliser en regrettant sa politique budgétaire outrageusement militariste. Ce matin, nos dirigeants qui, par prévention, gardent une distance de 100 mètres avec l’intelligence, se sont réunis afin d’apporter des solutions à la santé.

« Echange MIG contre masques »

Le pétrole est à 25 dollars, la semoule est à 25 pieds sous terre, autant vous dire que c’est la mouise. Comment fait-on pour importer des masques quand on est aussi fauché qu’un retraité le 20ème jour du mois ? La solution est comme notre état, elle est militaire. En effet, le gouvernement a pris la décision ce matin d’échanger une grande partie de sa flotte contre des masques, des gels et des camisoles afin de faire face à cette sanitaire. L’aviation algérienne qui compte plus de MIGs que l’OTAN et le jeu vidéo Call of Duty est prête à céder ses avions qui ne décollent que pour surveiller les trafiquants de fioul à la frontière. « On a attendait Daech on a eu un virion de 65 nanomètres qu’on ne peut même pas localiser par infrarouge, c’est con. J’avoue, nos moyens militaires colossaux ne sont pas très pratiques pour le neutraliser » déclare le porte parole de la défense. L’Algérie met donc plus de 50 MIGs comme monnaie de change, l’équivalent de dix cartons masques et un bon stock de gel et de camisoles. Un seul bémol tout de même, les avions militaires n’ont pas trop la cote actuellement, les pays du monde entiers sont focalisés sur les vrais soldats, les médecins.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut