Vous êtres en train de lire
Un pilote obtient enfin la main d’une fille en se faisant passer pour un vendeur de Smid

Un pilote obtient enfin la main d’une fille en se faisant passer pour un vendeur de Smid

La rédaction
pilote

Le confinement strictement suivi aux quatre coins du monde a profité à la nature qui ne cesse de s’épanouir. Les eaux se sont éclaircies, des cygnes sont apparus à Venise, des biches au Pérou et Houari Dauphin à Oran. Idem pour la nature humaine, en ces temps de crise, les cliches ont relativement disparu et l’homme a repris sa vraie valeur. C’est le cas des pilotes algériens longtemps marginalisés par la gente féminine locale, voire méprisés, à cause leurs tenues à la con, leur bon niveau en maths et leur polygamie outrageuse….en effet, un pilote peut s’envoyer en l’air avec plus 250 personnes à la fois.

Nonobstant, la double crise sanito-alimentaire que traverse l’Algérie (Covid-19 et ChkaraSmid-25) a permis aux démons du ciel de se faire enfin un place dans le monde passionnel du mariage dominé par les Hallabines, les employés de Sonatrach et les chanteuses de Rai. Aujourd’hui, un pilote peut enfin rêver d’obtenir la main de la femme qu’il aime, mais …..

« En se faisant passer pour un vendeur de smid »

La méthode n’est pas très catholique mais tous les moyens sont bons dans un monde où la concurrence est brutale. Anis, jeune pilote algérien de 35 ans a reçu plus de râteau dans sa vie que la plaine de la Mitidja. Jusqu’à hier, il comptabilisait 352 refus sur autant de demandes. Aujourd’hui, il obtient la main de sa voisine qu’elle a longtemps snobé. Détendu et apaisé, il n’en revient toujours pas. « Excuse-moi, je suis ému. Vous vous rendez compte, je peux enfin me marier, c’est dingue, merci au Covid merci à la semoule » crie-t-il en larme.
Selon ses proches, Anis s’est tellement emmerdé pendant le confinement qu’il s’est amusé à collectionner les sacs de semoule en faisant le tour des grossistes afin de passer le temps. Arrivé à son objectif de 100 sacs, il décide alors de les vendre au prix d’achat. Sa reconversion ne passe pas inaperçue, Anis devient le smid-symbol de son quartier. Son sex-appeal a augmenté de 500 % en 3 heures, et il a pu choisir une fille sur les 1500 qui le désiraient.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut