En train de lire
Faut-il débrancher Bouteflika pour récupérer un respirateur artificiel ?

Faut-il débrancher Bouteflika pour récupérer un respirateur artificiel ?

La rédaction
respirateur

En ces temps de disette et de pandémie, il devient de plus en plus urgent de rationaliser les ressources. Faute de quoi, tous les Algériens, excepté Bouteflika, disparaîtront d’ici le mois de mai. Et quelle tristesse un monde sans Algériens. Un monde sans couscous, sans raï et sans bagarres de rue. Un monde où il n’y aurait personne pour trouver que la dernière BMW perd de l’huile ( تاكل الزيت ), que le Condor P6 pro est meilleur que le Iphone X ou que toutes les joggeuses sont des putes. Sans Algériens, il n’y aurait pas non plus de vaccin contre le Covid-19. Même si aux dernières nouvelles Bonatiro aurait troqué son remède contre un sac de semoule dans une supérette à Douaouda.

Nos capacités hospitalières ne sont pas fameuses. 200 lits de réanimations en tout et pour tout. A titre de comparaison ma grand-mère qui habite à Aïn Taghrout dans la wilaya de Bordj a 345 matelas chez elle. Quand tu découvres qu’il y a plus de 400 général en Algérie, tu te dis que tu as plus de chances de te retrouver chez ta grand-mère à Aïn Taghrout que dans un service de réa si jamais tu choppes le virus. Les respirateurs artificiels se compte sur les doigts d’une main. 2500 selon le président de la république. Ce n’est pas pour dire mais je pense qu’ils ont dû compter les ventilos domestiques pour arriver à ce chiffre.

Voilà pourquoi de plus en plus de nos concitoyens se posent la question : Faut-il débrancher Bouteflika pour récupérer un respirateur artificiel ?Moi perso, j’estime que oui. Même débranché, l’ex président ne risque rien. A vous d’y répondre.

[yop_poll id= »1″]
© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut