En train de lire
Wall Street : Visite surprise de Rezig pour exiger la hausse des prix du pétrole

Wall Street : Visite surprise de Rezig pour exiger la hausse des prix du pétrole

La rédaction
rezig

Le ministre du commerce ne recule devant rien. Quelques jours après sa descente surprise au marché de gros de Boufarik, le voilà à New York pour sermonner les traders. Un baril à 25 $ ? Même pas en rêve.

Kamel Rezig n’a pas assisté au conseil des ministres. Et pour cause, il avait une mission autrement plus importante. Exiger immédiatement et sans délai la hausse du prix de pétrole sur les marchés internationaux. Sans quoi, l’Algérie qui traverse une crise sans précédent ne pourrait pas soutenir le prix de la patate.

Dès l’ouverture de la bourse de Wall Street, le ministre du commerce s’est pointé en compagnie de ses quatre gardes du corps. Il veut réitérer son exploit d’il y a quelques jours. Le ministre avait alors contraint un grossiste à réduire le prix de kilo de pomme de moitié sous les hourras de quelques badauds qui l’applaudirent énergiquement après s’être gratté les couilles. Le ministre s’est pris en photo pour finir, l’index pointé vers l’ardoise affichant un prix de 40 da.

Lire aussi
dossier

A Wall Street, les choses ne se passèrent pas vraiment comme à Boufarik. Le ministre du commerce est un parfait inconnu à New York. Quand il tente d’entrer à l’intérieur de l’imposant New York Stock Exchange, deux videurs grands comme des armoires lui exige un badge. Il leur montre alors sa carte FLN et leur révèle son identité : « I am Kamel Rezig, man with the look that terrified the food ». Les videurs ne cherchent pas trop à comprendre, ils appellent la police. Kamel Rezig est interpellé sans résistance. Le monde et le pétrole suivent leurs cours.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut