En train de lire
Coronavirus : le ministère de la santé recommande d’organiser les mariages à huis clos

Coronavirus : le ministère de la santé recommande d’organiser les mariages à huis clos

La rédaction
mariage

Alors que l’épidémie du Coronavirus gagne du terrain au niveau mondial, de nombreuses dispositions sont prises par les Etats à travers le monde pour limiter sa propagation dans l’attente de l’invention du vaccin miracle qui pourra guérir les malades ou, mieux encore, prévenir la contagion.

Ainsi, de nombreux pays ont décidé de suspendre pendant une durée parfois illimitée, toutes les manifestations et tous les évènements publics qui rassemblent du monde. Concerts, matches, expositions, salons professionnels,…etc. beaucoup d’activités ont été repoussées ou simplement annulées. Les voyagistes et les compagnies de transports en font de même. L’Algérie n’a de son côté pas tardé à prendre des mesures suite à la découverte des 1er cas sur son sol. Le ministère de la santé vient en effet de lancer une série de mesures pour contrer la propagation.

Mariage à huis clos, mariage toujours beau

Une des mesures prises par le ministère est pour le moins, étrange. En effet, le ministre de la santé vient de signer un arrêté conjoint avec le ministre de l’Intérieur selon lequel, il est demandé aux citoyens prévoyant de se marier ces jours-ci, et jusqu’à nouvel ordre, d’organiser des fêtes à huis clos, à défaut de les reporter ou de les annuler. Le but étant, selon l’arrêté ministériel, d’éviter l’attroupement des gens en milieu confiné (salle des fêtes), limitant ainsi les risques de propagation.

« il est demandé aux citoyens désirant se marier de ne pas organiser de fêtes en présence de convives et de limiter cela à une simple Fatiha en présence de l’imam, des très proches parents des mariés et des témoins de mariage, et de ne pas faire durer la cérémonie religieuse trop longtemps pour éviter une éventuelle contagion », déclare le ministre de la santé lors d’un point de presse. Il ajoute « nous sommes conscients des désagréments que cela pourrait provoquer pour les mariés et leurs familles, mais comprenez que cela va dans le bon sens de la prévention sanitaire. Je vous invite aussi à y voir un côté positif pour les dépenses de mariages qui seront très réduites. L’argent économisé pourra servir à s’offrir un voyage de noces dans des pays de rêves ».

Lire aussi
benbouzid

Un journaliste présent dans la salle souffle alors à son collègue : « Qu’adviendra-t-il des vendeurs de services à eau/à thé offerts lors des mariages ? » Une crise peut en cacher une autre.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut