En train de lire
Ali Belhadj sort le film « Papichou » pour livrer sa version de la décennie noire

Ali Belhadj sort le film « Papichou » pour livrer sa version de la décennie noire

La rédaction
papicha

La 45ème cérémonie des Césars a ouvert l’éternel débat : Peut-on réhabiliter les criminels pour leurs œuvres artistiques ? Non, il ne s’agit pas de Roman Polanski le queutard mais de Ali Belhadj le tocard. En marge de la récompense du film algérien Papicha, racontant la vie de quatre femmes durant la décennie noire, l’un des principaux acteurs de cette période s’est offusqué contre l’absence d’un grand détail de l’histoire. Le terroriste reconverti dans les clashs FB dénonce un déni de mémoire. « Dans ce film de gonzesses, on parle de culottes en dentelle, d’avortement, de sexe et on m’oublie. Mais on ne m’aime pas c’est tout. Bref, je vais produire moi-même mon film sur les 90’ que j’appellerai Papichou, vous verrez ce sera une tuerie » promet l’ex numéro 2 du FIS.

« Ma nessenech Sherine Boutella dirli film, ana tani ndir film »

Distribué par Daeh (état islamique d’El Harrach) le film reproduit intégralement les faits qui se sont déroulés dans les années 90. Du massacre de Bentalha à l’attentat de l’aéroport en passant par l’assassinat de journalistes et d’intellectuels. Belhadj le metteur en scène veut un film vrai, authentique et palpitant. « Je vous préviens, tout est vrai dans ce film de guerre. Les tirs sont à balles réelles, les bombes artisanales mais explosives, il n’y aura aucun effet spécial, les armes ça me manque putain, je suis tant excité ». Belhadj qui a été empêché de prier et de tuer pendant prés de 20 ans espère renouer avec sa passion. Il engage les anciens membres du GIA comme acteurs en plus du peuple qui sera figurant mais héros puisque il meurt à la fin. « Je ne me soucie pas des cachets des acteurs et des figurants puisque la plupart d’entre eux seront morts, c’est très pratique. On va foutre une putain d’ambiance ! » s’excite-t-il.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut