Le premier anniversaire du Hirak a étonné grand monde ! Le pouvoir algérien décrète le 22 février journée nationale, Bengrina et Makri dans la rue pour célébrer les 1 an du hirak, Ali Belhadj reçoit Bouchachi et Bouregaa…..selon des spécialistes, on vit la plus grotesque récupération de l’histoire après la révolution de 54 par le clan d’ Oujda. Il faut dire que le pouvoir suit la stratégie de la fenêtre d’Overton (plus on élargit la bêtise, mieux elle passe). Une chose est sure, le hirak est né à Club Des Pins, la nuit du 31 décembre 2018, quand un dirigeant avait crié “yetna7aw ge3” en parlant des légumes dans son méchoui. L’état est formel, le peuple a donné son coup de main (numériquement parlant) mais ce n’est pas une raison pour s’approprier la plus grande révolution du 21ème siècle. “Calmez-vous, peuple hystérique. Nous sommes les initiateurs du hirak, s’il n’y avait pas la dictature et le 5ème mandat, le peuple serait-il sorti ? Je ne crois pas non, alors faut rendre à César ce qui appartient à César” explique le porte parole du gouvernement. Nonobstant, le président de la République veut se montrer courtois et correct pendant sa première année seulement, il tente de faire taire les polémiques en jouant sur des détails, ô combien symboliques. Ce matin, il décide de rebaptiser le palais présidentiel pour rendre hommage à la jeunesse du Hirak.

La Casa d’El Mouradia

Le président revient sur une nuit mouvementée. “C’était l’aube et le sommeil n’est pas venu, je consommais à petites doses. Quelle en est la raison ? Qui dois-je blâmer ? Bref, j’ai décidé de renommer le palais pour rendre hommage au hirak béni, c’est désormais la casa d’El Mouradia. C’est une chanson écrite par l’armée et le peuple pour dénoncer le mal-être de la jeunesse algérienne. Et puis, ça fait allusion à la Casa De Papel, c’est parfait, puisque ça parle de hold-up” déclare le président. Ce naming illustre parfaitement la nouvelle stratégie du régime (on est d’accord avec vous mais on vous emmerde quand même) plusieurs changements vont être opérés : le ministère de la justice sera rebaptisé justice du téléphone, l’ENTV devient EMTV état major tv, l’assemblée nationale deviendra : dortoir national des sans dignité fixe et enfin le conseil des ministres sera nommé Bara3im Thugs. “Vous savez les noms, les mots on s’en branle. L’important c’est de ne rien changer dans le fond, on y est, on reste” lit-on dans un communiqué présidentiel

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Gaïd Salah “excusez mon absence, je suis en train de naviguer une carte chifa”

Mais où est donc passé Gaïd Salah ? Nous n’en savons rien…

Gaïd Salah va bien, selon le chanteur Cheb Mami

Disparu depuis le 30 septembre à Oran, le Chef d’État major de…

Ibtissem Hamlaoui lance le hashtag #Bring Back Our Gaïd

Comme la gazelle, son repas préféré, le général de corps d’Armée serait…

Tliba entame une grève de la faim : “je ne proteste contre rien, c’est juste pour maigrir un peu”

Où est donc Tliba ? Nul ne le sait. Par contre, tout…