En train de lire
Présidence : « l’Algérie surprise de voir le président tunisien atterrir aujourd’hui à Alger. Il n’a jamais été invité »

Présidence : « l’Algérie surprise de voir le président tunisien atterrir aujourd’hui à Alger. Il n’a jamais été invité »

La rédaction
kas-sayed

Alger s’est réveillée ce dimanche matin sur une grosse situation diplomatique gênante dans le cadre de la visite officielle du président tunisien Said Kaies. 1ère visite du genre pour le voisin tunisien depuis son élection.

L’avion présidentiel tunisien a été annoncé à Alger aux alentours de 9h du matin. Information somme toute banale, si ce n’est que la visite de Kaies semble avoir été « oubliée » par les autorités algériennes. En effet, c’est la tour de contrôle de l’aéroport Houari-Boumediene qui a été la première à recevoir l’information du commandant de bord de l’avion présidentiel tunisien, lorsque celui-ci était à environ 30mn d’Alger. Pris de panique, les responsables du contrôle de trafic aérien alerte les services de sécurité qui eux même alertent le ministère des affaires étrangères. Après confirmation de l’identité de l’appareil, la machine du protocole s’est emballée et le cérémonial d’accueil est mis sur pied en moins de 15mn. Le président Tebboune qui dormait encore à cette heure-ci a été tiré du lit par son chef du protocole et conduit en hélicoptère à l’aéroport. Que s’est il donc passé ?

« Nous n’avons jamais invité le président tunisien !»

Alors que l’agence de presse officielle de Tunisie avait annoncé dès hier, la visite du président tunisien, en Algérie, l’information semble avoir été ignorée ou oubliée (on en le sait pas encore !) et de ce fait, aucune disposition n’a été prise par les autorités pour assurer l’accueil de l’invité voisin. Pour preuve, aucun bouchon particulier dans le trafic ce matin hormis ceux habituels. Pas de policiers non plus sur le bord de la route menant de la présidence à l’aéroport.

La présidence de la République s’est fendue d’un communiqué de presse en milieu d’après midi pour expliquer la situation : « L’Algérie a été surprise de découvrir ce matin que le président tunisien Said Kaies était en route pour Alger à bord de son avion, pour une visite officielle de 2 jours. La présidence de la République tient à préciser que cela n’avait pas été programmé et qu’elle n’a jamais invité le président tunisien à visiter le pays ! ». des cercles proches d’El-Mouradia indiquent que Tebboune avait été littéralement tiré de son lit à 9h05 pour l’informer de cette situation. Il n’a même pas eu le temps de prendre son petit-déjeuner.

Lire aussi
visa

Cela fait donc la 2ème « surprise » de l’Algérie en l’espace de deux jours seulement après la première, relative aux déclarations du président turc sur les victimes du colonialisme français en Algérie. Il est à parier que la prochaine « surprise » sera de découvrir que Tebboune a été élu président de la République..

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut