Le génie algérien a encore frappé. Toufik Zaibet signe son retour en pleine crise sanitaire pour lancer son dernier médicament miracle : RST (Rebi Yester). Non ce n’est pas un traitement pour les diabétiques (il les a tous tué en 2017) RST est le vaccin miracle contre le Coronavirus qui, avec Trump, menace l’humanité d’extinction. Le virus chinois fait déjà des ravages, des centaines de décès enregistrés à l’heure actuelle, et le risque augmente à chaque fois qu’un Chinois savoure une cuisse de chauve-souris au curry. Heureusement, les charlatans ne perdent pas leur temps à manger des petits fours dans leurs labos comme le font les scientifiques, les imposteurs apportent des solutions.

Quoi que, à l’instar de Fleming et Pasteur, Zaibet crée des miracles à partir d’idées simples. Le docteur imaginaire a eu recours aux poils dorsaux d’une chauve-souris et de la pisse d’un renard pour développer son vaccin révolutionnaire. La mise au point du RST est un travail de longue haleine. Zaibet a passé 5 jours dans son labo pour la conception de ce produit. “RST guérit également Ebola, le Typhus et le choléra, à condition que Dieu vous en épargne. Il suffit de ne pas les attraper et se faire vacciner, et hop vous allez péter la forme” explique Dr Zaibet.
RST sera commercialisé dans des sachets de Flach ou dans des bouteille Punch d’un litre. c’est un vaccin par voie orale, indique le labo.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Le ministère de la santé recommande la consommation de bromure anaphrodisiaque pour accompagner le retour d'Internet en Algérie

Il y a dix jours l’Algérie vivait sa période la plus sombre,…

Coronavirus : L’Algérie envoie 1000 litres d’huile d’olive à la Chine

Le coronavirus continue de faire des victimes. Le bilan s’alourdit chaque jour…

Les pharmaciens désireux de s'installer doivent trouver un général adoptif

En Algérie, il existe deux façons pour un pharmacien d’avoir un agrément…

Coronavirus : L’Algérie construit un nouveau cimetière

Le coronavirus est à nos portes. Après la France, un autre cas…