C’est la fête des Zouaves ! Chaouis, Mozabites, Kabyles, Touaregs s’apprêtent à célébrer le nouvel an berbère. C’est Yennayer, c’est-à-dire le premier jour de l’an 2970. Vous vous rendez compte ?! 2970 années d’histoire et de civilisation dont l’expression la plus aboutie reste le couscous aux haricots verts. Généralement, on dit que les Berbères ont commencé à calculer les années à partir de 950 av. J.-C., date approximative de l’intronisation de Sheshonq Ier en tant que pharaon. Pipeau. Il s’agit en fait de la date de naissance de Bouteflika. Depuis, nos ancêtres fêtent chaque année l’anniversaire du président déchu en dansant sur Tchektchouka de Takfarinas et en descendant des jerricanes entiers de zit zitoune . En tout état de cause, la présidence décrète “la paix des Zouaves” en autorisant les Algériens à porter le drapeau Amazigh demain.

A l’occasion du nouvel an berbère, la présidence de la république indique qu’il sera permis aux Zouaves de porter l’emblème Amazigh sans être inquiétés. “Une fois n’est pas coutume. Demain, comme le 47e vendredi du Hirak coïncide avec Yennayer, vous pouvez vous en donner à cœur joie en brandissant le fanion à la fourchette” lit-on dans le communiqué. “Mais ne croyez pas qu’il en sera ainsi les autres jours. En dehors des célébrations de Yennayer, le port de l’emblème Amazigh est puni de 6 mois ferme” conclut le communiqué.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire :)