Depuis plus de 10 jours, le monde est en état d’alerte maximale. Le Coronavirus sévit en Chine où il a déjà tué plus de 50 personnes et affecté près de 3000 autres. La ville d’où il est parti, Wuhran, est totalement coupée du monde en raison de sa mise en quarantaine. A cette allure, il est vrai que le Coronavirus a réussi à éloigner le spectre de la 3ème guerre mondiale que nous promettaient Trump et le président Iranien ces derniers temps.

Tous les pays du monde ont pris des mesures draconiennes pour parer à toute éventualité de contamination de leurs citoyens. Des mesures qui s’expliquent par la propagation avérée du virus hors de Chine puisqu’il est arrivé en France, en Australie et dans quelques autres pays. Ainsi, les voyageurs en provenance de Chine sont très rigoureusement contrôlés à leur arrivée et les vols vers et depuis la Chine ont été suspendus. Cependant, il subsiste un pays qui ne cède pas à la panique et prend les choses avec beaucoup de philosophie et de « sérénité », en se refusant toute mesure préventive. L’Algérie.

« No stress, le temps est avec nous ! »

S’il y a bien quelque chose dont les pays ne dispose pas dans leur lutte contre cette épidémie, c’est bien le temps. En effet, la vitesse de propagation du virus est ahurissante et celle de ses effets encore plus. Il contamine en très peu de temps et provoque des conséquences fâcheuses en en clin d’œil. Les pays ont donc très peu de temps pour trouver une solution. Faute de quoi, ce sont des milliers de personnes dans le monde qui sont menacées.

En revanche, le temps en Algérie, ou plutôt chez Air Algérie, est plutôt un allié. En effet, alors que tous les pays du monde surveillaient (avant de les supprimer) les vols en provenance de Chine, afin de détecter de potentiels porteurs du virus, la compagnie nationale n’a non seulement pas suspendu ses vols mais en plus, n’a mis aucun dispositif sérieux de surveillance. L’argument de son PDG ? « le temps est avec nous. On sait d’avance que nos vols en provenance de Chine arriveront avec du retard. Certains n’arriveront pas avant 2022. D’ici là, les voyageurs contaminés auront clamsé déjà et pour ceux qui sont coriaces et se maintiennent en vie malgré la contamination, la science mondiale aura trouvé un remède. Du coup, au lieu d’accueillir nos voyageurs avec une mise en quarantaine, comme le font les autres pays, nous les accueillerons avec le vaccin directement à la sortie des avions ! n’est-ce pas merveilleux ? », clame-t-il avec enthousiasme !

Il ajoute à la fin : « regardez-moi ces pays occidentaux, hier seulement, ils étaient pris de panique lorsqu’un arabe prononçait Allah Akbar au milieu de la foule. Aujourd’hui, ils sont flippent à mort en en entendant un chinois tousser ».

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Gaïd Salah “excusez mon absence, je suis en train de naviguer une carte chifa”

Mais où est donc passé Gaïd Salah ? Nous n’en savons rien…

Gaïd Salah va bien, selon le chanteur Cheb Mami

Disparu depuis le 30 septembre à Oran, le Chef d’État major de…

Ibtissem Hamlaoui lance le hashtag #Bring Back Our Gaïd

Comme la gazelle, son repas préféré, le général de corps d’Armée serait…

Tliba entame une grève de la faim : “je ne proteste contre rien, c’est juste pour maigrir un peu”

Où est donc Tliba ? Nul ne le sait. Par contre, tout…