Vous êtres en train de lire
Angela Merkel confie à Tebboune un couffin destiné à Ould Abbès

Angela Merkel confie à Tebboune un couffin destiné à Ould Abbès

La rédaction
merkel

Tebboune est en Allemagne. Qui dit Allemagne, dit Merkel. Et qui dit Merkel dit Djamel Ould Abbès. C’est le cas de le dire, puisque la chancelière allemande ne semble pas avoir oublié son amoureux d’antan. Elle lui a offert un couffin plein de denrées alimentaires qu’elle a remis au président Tebboune.

En marge de la conférence de Berlin, Angela Merkel a eu un tête à tête avec Abdelmadjid Tebboune. Il n’était pas question de discuter de la situation en Libye, puisque cela relevait du ressort exclusif de Poutine et d’Erdogan. Il s’agissait plutôt pour la chancelière allemande de s’enquérir de « Djidji » incarcéré depuis quelques mois à la prison d’El Harrach. Se porte-t-il bien ? Pense-t-il à elle ? Sera-t-il libéré bientôt ? pue-t-il toujours des pieds ? Sont autant de questions que Merkel a abordé avec Abdelmadjid Tebboune. La chancelière allemande plaide la relaxe pour son ancien amoureux. « Bouregaa ist moudjahid libre ! Djamel ist chahid !! » martèle-t-elle pour expliquer que si Bouregaa est un ancien combattant, Ould Abbès est un martyr. Merkel confie un couffin au président Tebboune qu’elle charge de le lui remettre. Dans le couffin, il y a pêle-mêle des kinder bueno, des pots de Nutella, des Coco Pops, du Ferrero Rocher et des briques de lait, parce qu' »elle sait qu’en ce moment, ce n’est pas facile de s’en procurer en Algérie ».

La chancelière n’a pas manqué de demander des nouvelles du président déchu également. S’il s’était surtout remis de son rhume aigu. Enfin, elle a félicité Abdelmadjid Tebboune d’être en capacité de marcher, de parler et de respirer. « La dernière fois, j’avais un cadre en face de moi ! Maintenant, c’est un humain ! C’est un progrès ! Peut-être qu’avec un peu de chance je serai en face d’un président la prochaine fois ! » s’est-elle exclamé.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut