Vous êtres en train de lire
Le ministre italien des affaires étrangère réclame l’extradition du ministre à la cravate courte

Le ministre italien des affaires étrangère réclame l’extradition du ministre à la cravate courte

La rédaction
ministre-italien

Depuis quelques jours, la diplomatie algérienne ne chôme pas. C’est un véritable ballet de ministres étrangers atterrissant à Alger tous les deux jours. Chacun amène avec lui son lot de problèmes et de dossiers chauds et l’Algérie, fidèle à ses habitudes, joue le rôle du médiateur et du sage dans le règlement de conflits.

Ainsi, après le 1er ministre libyen, après le ministre des affaires turque, et après son homologue égyptien, voici venu le tour du ministre italien des affaires étrangères, arrivé aujourd’hui à Alger pour une courte visite. Officiellement, le jeune ministre italien est venu discuter de la situation en Libye et dans le bassin méditerranéen, mais, l’entourage du ministre a évoqué avec nous un autre sujet d’importance qui a été abordé en toute discrétion avec nos autorités.

Laver l’honneur de l’Italie

Selon un membre de l’ambassade d’Italie à Alger, Luca Di Mayo, le MAE italien est venu réclamer la tête d’un membre du gouvernement algérien, en l’occurrence, le ministre délégué chargé des starts-up. Vous ne voyez pas qui c’est ? c’est simple, pensez à la cravate courte ! Vous y êtes ! Le patron de la diplomatie italienne a été mandaté par son gouvernement pour demander l’extradition immédiate de celui qui offensé le code de la mode masculine italienne en portant une cravate courte dont la longueur a été évaluée à la longueur d’un microphone de l’ENTV.

Pour les italiens, il s’agit de laver l’honneur de l’Italie en la matière puisque les images qui ont circulé sur les réseaux sociaux, montrant notre ministre avec sa cravate pour le moins originale, ont choqué de l’autre côté de la méditerranée et de nombreuses icônes de la mode masculine ont tourné de l’œil en voyant cela. On dit même que Versace s’est retourné dans tombe ! (oui, oui, on lui glissé une tablette dans son cercueil au moment de son inhumation).

Lire aussi
tadjadit

Pour l’heure, les autorités algériennes n’ont pas encore accédé à la requête des italiens. Notre MAE a proposé de livrer Tahar Missoum en raison de ses costumes demi-manches mais cela n’a pas été accepté car il n’est plus en exercice. Les négociations continuent.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut