Vous êtres en train de lire
Rebrab « il vaut mieux avoir du pognon plutôt que des opinions »

Rebrab « il vaut mieux avoir du pognon plutôt que des opinions »

La rédaction
rebrab

Rebrab a purgé sa peine. 18 mois de prison dont 6 mois fermes pour une affaire de surfacturation, de transfert illicite de devises et de faux et usage de faux. Liberté pour Rebrab, mais Tabou, Boumala, Bouregaa ils peuvent attendre. Grosso modo, il vaut mieux être un escroc que d’avoir des opinions aux yeux de la justice. L’homme d’affaire le sait, et il s’est exprimé sur le sujet dès sa sortie de prison.

Comme tout zouave qui se respecte, nous sommes allés accueillir notre héros national à sa sortie de prison. Oui parce que ne vous en déplaise monsieur Rebrab est un héros. Le héros de la surfacturation. Nous lui avons posé quelques question à l’arrache pour recueillir ses premières impressions. « Je suis content, je suis libre après 8 mois passés en prison. Ce fut long, ce fut dur surtout à la cantine où on ne sert pas de caviar tous les jours. Heureusement qu’avec Netflix je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer » déclare-t-il, entouré de grappes entières de zélateurs vénaux et intéressés. « On dit que la liberté n’a pas de prix. Bobards !! Bien sûr qu’elle en a un, et je peux vous dire qu’aux prix que ça m’a coûté Bouregaa et compagnie ne sont prêts de sortir de sitôt » affirme-t-il. Et la justice dans tout ça ? « Dieu merci, j’ai seulement fraudé et surfacturé. ça aurait pu être pire, si j’avais des opinions. Mais vous imaginez bien que patron de Cevital ce n’était pas très dur pour moi de graisser la patte à tout le monde ». Et de conclure « en résumé, il vaut mieux être un escroc et avoir du pognon plutôt que d’être pauvre et avoir des opinions. C’est ma conviction »

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut