Vous êtres en train de lire
Naïma Salhi appelle Tebboune à prolonger le deuil national suite à la libération de Rebrab

Naïma Salhi appelle Tebboune à prolonger le deuil national suite à la libération de Rebrab

La rédaction
naima-salhi

Issad Rebrab est sorti de prison. Le juge a estimé que l’accusé avait juste fraudé, surfacturé, et transféré illicitement de la devises vers l’étranger. Ce n’est pas comme s’il avait porté le drapeau Amazigh. Donc liberté pour Rebrab. Pour Naïma Salhi c’est l’affliction. Elle appelle dans un live facebook le président Tebboune à décréter un deuil national de 7 jours.

Un malheur ne vient jamais seul. Naïma Salhi peut vous en dire un bout. La député n’a pas fini de pleurer Gaïd Salah que ne voilà-t-il pas qu’une autre catastrophe lui tombe sur la tête. Issad Rebrab, le grand gourou des Zouaves, est remis en liberté. Entre temps, il y a eu les nominations de Belaid Mohand Oussaid porte-parole à la présidence, de Brahim Bouzeboudjen directeur de cabinet au premier ministère et Ferhat Mhenni au haut conseil de la langue arabe. C’est trop de chagrin pour une seule personne. Naïma Salhi est au bord du précipice. J’offre un verre à celui qui veut bien l’y pousser.

Dans son live sur facebook, la président du parti dont personne ne connaît le nom est apparue très attristée. Catastrophée, elle interpelle le président Tebboune. « Monsieur le président, je suis plus triste qu’une mouche un vendredi après-midi. Rebrab est de nouveau libre. C’est un Zouave de la pire espèce » s’alarme-t-elle, en sanglot. « C’est une bien triste nouvelle, je vais mourir de chagrin monsieur le président. Je vous demande donc de prolonger le deuil national de 12 jours pour montrer aux Zouaves que la remise en liberté de Rebrab nous consterne au plus haut point » adjure-t-elle Tebboune. 12 jours ? Très bien, dans 12 jours ça sera Yennayer. Et à Yennayer, il est de bon ton de sacrifier une vache.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut