En train de lire
L’avocat de Bouregaa suggère à son client de surfacturer pour sortir de prison

L’avocat de Bouregaa suggère à son client de surfacturer pour sortir de prison

La rédaction
bouregaa

« Il vaut mieux être inculpé dans une affaire de surfacturation, de transfert illicite de devises et de faux et usage de faux que d’avoir des opinions » commente Nazim Baya. La libération de Rebrab a suscité un tollé sur les réseaux sociaux, l’argent peut-il acheter la liberté ? Une chose est sure, Rebrab n’a pas d’opinion mais il a du pognon.

Contrairement à l’oligarque, des centaines de détenus ont passé le réveillon dans une cellule de 4 m² juste parce qu’ils ont eu le courage de s’opposer pacifiquement au régime. Parmi eux, Lakhder Bouregaa, 86 ans héros de la guerre de libération, il reçoit ce matin son avocat pour jouer l’ultime carte.

Bouregaa, détenu de pognon aussi

Maître Smail Hili a rendu visite ce matin à son client. Affaibli mais toujours rayonnant et déterminé, « 3ami Lakhder » a été surpris par la demande de son avocat. Ce dernier, lui a conseillé d’inventer des charges imaginaires pour obtenir sa libération. « Hier, j’ai tout compris, j’ai enfin trouvé l’astuce pour libérer mon client » affime-t-il. Selon lui, Lakhdar Bouregaa doit d’abord nier son passé de résistant. Il doit ensuite avouer avoir transféré de l’argent illicitement, surfacturé et avoir copiné avoir un puissant général pour monter son business (fictif). « Mon client n’est pas un héros, ni un militant, c’est juste un escroc. Il a commis les mêmes délits que Issaad Rebrab, je demande qu’il soit libéré aujourd’hui » plaide maître Hili.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut