La victoire de Abdelmadjid Tebboune à l’élection présidentielle algérienne n’a pas fait couler que de l’encre, mais d’autres liquides aussi. En effet, le nouveau pion du système est largement rejeté par le peuple qui a massivement boycotté la fraude électorale. Pire, son impopularité dépasse les frontières du pays. En effet, Abdelmadjid Tebboune est indésirable au Maroc également pour son nom qui fait référence au plus gros mot du dialecte marocain. Le sexe féminin.

Depuis sa victoire, Al Makhzen n’ose plus parler de l’Algérie, son 2ème sujet fétiche après le shit. Le roi Mohamed 6 envisage même de renoncer au Sahara Occidental rien que pour éviter de causer avec Tebboune. Les médias ne relaient plus les infos sur le pays voisins, et les familles ont banni carrément l’Algérie de leur discussions. Le Maroc subit la plus grosse raclée de l’histoire après Amgala II. Nonobstant, le royaume chérifien ne compte pas rester les bras croisés, et décide de riposter de la plus belle des manières en nommant un nouveau consul à Alger.

Dent pour dent, vagin pour nichon

La nouvelle vient de tomber, Al Makhzen nomme un nouveau consul à Alger, il s’appelle Saïd Zeiza. “C’est une réponse vive et forte à la provocation algérienne. Si le régime algérien a décidé de mener contre nous une guerre impudique, nous allons répliquer impitoyablement. Zeiza dans le dialecte algérien veut dire nichon, bonne chance à vous alors” déclare Al Idriss Alaa, conseiller du roi M6. Cette idée ingénieuse a été trouvée après 100 joints fumés dans la cour du palais. “Au départ, on allait nommer Salim Qarma, qui veut dire sexe masculin en algérien. Mais bon vous voyez on n’est pas trop violent. Zeiza est largement suffisant pour foutre une putain de gêne dans vos ambiances. Vous l’avez bien cherché en tous cas” conclut-il.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire :)