Il est la nouvelle coqueluche du régime militaire après le divorce avec Tebboune. Azzedine Mihoubi a été désigné le pion favori du système. Sa jeunesse, son âge mental égalant celui de Rifka, sa capacité à écrire deux mots de suite et ses joues potelées sont ses principaux atouts. Même s’il ne fait pas l’unanimité, il compte néanmoins sur une partie de sa famille, les chanteurs de raï à texte merdique et quelques snapchateurs algériens. Aujourd’hui, le futur président illégitime a franchi un cap, il reçoit un soutien de taille ….(95c), celui de la plus belle poitrine du pays : La statue Ain El Fouara.

« Je ne pouvais pas rester de marbre »

On peut traiter Madame Ain El Fouara de tous les noms sauf d’ingrate. La femme fontaine avait une dette envers le candidat Mihoubi et elle se dit prête à la payer. “Mr Mihoubi m’a soutenu en défiant tout le monde pendant les deux attentas au marteau que j’ai subis. Il n’a pas hésité une seconde pour mettre sa main dans l’argent du contribuable et restaurer mon visage et mes nichons. Sans lui, je serais aujourd’hui défigurée et je ne ferais bander aucun passant. Je ne peux pas rester de marbre face à sa gentillesse » explique-t-elle.

La statue s’engage à aller voter le 12 décembre prochain et promet de rester seins nus pour attirer un max d’électeurs. “Vous les humains, ça ne vous fait nichons ni froid, c’est normal. Je suis prête à lui apporter mon soutien, et sans jeu de mots, bande de pervers. Mihoubi ne fout rien, ne foutra rien, donc il mérite d’être notre président, nous les corps immobile sans voix, sans vie et sans avenir” conclut-elle.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Bekhlili renonce à la présidentielle “J’ai oublié. Le 12 décembre c’est mon 3ème mariage”

Ira-t-il? N’ira-t-il pas ? Il attend la décision de Mihoubi, il soutient…

Fares Mesdour se lance dans les présidentielles : “si mes calculs sont bons, je serai élu avec 13 milliards de voix !”

Le chef d’état-major l’a ordonnée, le chef de l’Etat l’a fait. Par…

Bouteflika “Si c’est Bedoui qui organise la présidentielle, il y a de fortes chances que je sois élu”

Abdelaziz Bouteflika est sorti de son silence monacal. Dans une contribution parue…

Bouteflika “Coucou, je peux revenir ?”

Abdelaziz Bouteflika a réagi à la convocation du corps électoral par le…