Coup de théâtre dans la mascarade électorale. Grand gagnant de la présidentielle, Abdelmadjid Tebboune pourrait être privé de sa victoire. En effet, l’ex premier ministre a été contrôlé positif à la cocaïne.

Le candidat de Gaïd Salah n’en mène pas large. Il a été pris la main dans le sac. Le nez aussi. Il faut croire que dans le sac il n’y avait pas que de la farine. Arrivé premier dans la course à El Mouradia, Tebboune avait finalement triché. Un contrôle anti-dopage réalisé sur un échantillon d’urine s’est révélé positif. “L’examen des urines révèle une hypertrophie de la prostate. A 74 ans quoi de plus normal. L’examen est positif à la cocaïne aussi. C’était prévisible. Pour un candidat qui avait promis de remettre l’Algérie sur les rails, nous voilà servi” commente le médecin du centre anti-dopage. Comment s’est-on débrouillé l’urine de Tebboune ? “Ce n’était pas dur, ça fait 20 ans qu’on nous pisse dessus” nous répond le médecin, amusé.

Le conseil constitutionnel a annoncé avoir pris des mesures conservatoires. Mais pas question d’exclure Tebboune seul. “Vous imaginez Bengrina ou Benflis président ?” s’interroge Kamel Feniche, président du conseil constitutionnel. Le mieux serait d’annuler l’élection et d’en organiser une autre avec de nouveaux lièvres, estime-t-il. En attendant, si le pouvoir vous pisse dessus en prétendant qu’il pleut, ne vous lamentez pas. Recueillez la pisse dans un petit flacon. Ça pourra peut-être servir.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire :)