Nouveau sale coup dans le monde médiatique algérien. Après l’ENTV qui a vient de virer un de ses journalistes-animateurs emblématiques, Mahrez Rabia, officiellement en raison de sa prise de poids jugée trop excessive pour pouvoir continuer à assumer son poste de présentateur, un autre média vient de faire pareil à l’un de ses piliers. En effet, le site d’informations « Algérie Part », fondé par Abdou Semmar vient de virer… son fondateur justement et pour les mêmes raisons : surcharge pondérale.

Le poids de la discorde

Ce matin donc, celui qui se présente comme journaliste-investigateur-fouineur-roulant-sans-permis-avec-une-hyundai-tahkoutienne, vient d’annoncer, via un tweet, son éviction du staff du site « Algérie Part », site qu’il a fondé ou plutôt co-fondé avec son ami Marouane. Ce site est rapidement devenu assez populaire en raison des informations qu’il divulguait, fausses ou bonnes.

Alors que depuis quelques semaines, le site a démultiplié les annonces en tous genres, Abdou Semmar a pris une nouvelle habitude de nous balancer, plusieurs fois par semaine, un live facebook dans lequel il commente l’actualité du pays et nous fait quelques révélations issues de ses investigations Sherlockiennes. C’est à croire qu’il est devenu une coupure pub d’Ahmed Gaïd Salah : entre deux discours du chef d’état-major, Semmar nous fait un live.

Sauf que depuis quelques jours, Abdou Semmar s’est un peu métamorphosé (un euphémisme) physiquement (après la métamorphose cérébrale) en prenant un poids considérable, visible facilement. On peut d’ailleurs remarquer cette évolution en regardant plusieurs de ses photos/vidéos (évitez toutefois celle où il est torse nu car ça montre des choses que l’esprit humain n’est pas capable de supporter…). Une telle prise de poids que la caméra qui servait à faire les live ne pouvait plus le cadrer et il y a eu besoin de recourir à une autre caméra pour changer d’angle. Néanmoins, devant un tel changement, ses potes au sein d’Algérie Part lui ont fait part de leur souhait de ne plus le voir à l’écran, voire même dans leur effectif, puisqu’il bouffe tout sur son passage au sens propre et au sens figuré, y compris leurs sandwiches et pizzas de la pause repas. Ils l’ont tout simplement viré.

Abdou Semmar compte se relancer très vite en lançant un contre-site nommé « Algérie Part en couilles ». Bon courage Abdou.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Pour combler son absence, l’ENTV diffusera un best of des discours de Gaïd Salah

Selon le journaliste d’investigation Abdou Benadouda (Abdallah sur son permis) qui n’a…

Benyoues "Il faut non seulement dire Son Excellence mais aussi رضي الله عنه en parlant de Bouteflika"

Dans une interview accordée au magazine Le Brosseur, l’ancien ministre Amara Benyounes…

Coopération : Un groupe de journalistes nord-coréens en stage à l’ENTV

Si tous les salauds du monde se donnaient la main, ils formeraient…

Selon l’ENTV, 13 Algériens sur 10 sont pour les élections

Il ne faut pas se fier à la réalité. Elle est souvent…