Vous êtres en train de lire
Interview- Tebboune « on arrête avec فخامته mais on garde la chita »

Interview- Tebboune « on arrête avec فخامته mais on garde la chita »

La rédaction
tebboune

Abdelmdjid Tebboune est le 8ème président Algérien. Les sept autres sont dans l’ordre : Gaïd Salah, chef d’état-major et vice-ministre de la défense, Saïd Chengriha, commandant des Forces terrestres, Bouaza Wassini, directeur de la Sécurité intérieure, et 4 autres militaires parmi lesquels figurent un sergent. Mais peu importe. C’est lui que nous allons bouffer tous les soirs au JT de 20h. Si brouter du Tebboune vous réjouit, sachez qu’il a 74 ans qu’il souffre de sécheresse et qu’il est tout fripé. A moins que vous vous appeliez Emmanuel Macron…

Pour son premier entretien en tant que président, Abdelmadjid Tebboune a choisi El Manchar. Il nous a ouvert les portes de son bureau où nous lui avons posé quelques questions… Avant d’être interrompu par un appel de Gaïd Salah. Interview.

Bonjour son excellence le président de la république

Bonjour, appelez-moi juste monsieur le président. Je veux rompre avec les anciennes pratiques. Mais pas trop quand même. Je suis pour qu’on arrête de m’appeler « فخامته », mais on garde tout le reste.  

D’accord son excellence. D’abord félicitations pour votre élection

Merci, ce fut difficile et amer. Pas pour moi. Mais pour les Algériens qui dans leur grande majorité n’ont pas voté. Ce n’est pas grave. De toute façon, même s’ils avaient voté c’est moi qui serait sorti. Donc pas trop de regrets. Et puis après tout, je suis bien mieux que Bouteflika. Moi au moins je suis vivant…

…Malheureusement. Du coup, est-ce que vous ne considérez pas que vous n’êtes pas légitime ?

Pas du tout. J’ai été élu par des Algériens. Pas très nombreux. 6 ou 7. Tous des généraux, certes. Mais ça reste des Algériens, hein ? Cela a été fait dans la transparence lors d’un conclave aux Tagarins. Cela étant dit, je me considère comme le président de tous les Algériens. N’oubliez pas que même les morts ont voté pour moi.

Quelles sont les grandes lignes de votre programme ?

Vous seriez venu un peu plutôt je vous les aurais montrées. Mais trop tard je les ai sniffées. Repassez demain.

Lire aussi
mohammed-VI

Est-ce que vous allez jouer la carte de l’apaisement en libérant les détenus d’opinion ?

Oui, certainement. Mais je ne sais pas si je vais le faire au cours de mon 3e ou 4e mandat. J’hésite encore. Là, j’en suis qu’à mon premier. J’ai tout le temps pour réfléchir à cette question.

(le téléphone sonne, le président répond. C’est le chef d’état-major qui est au bout du fil. Ils échangent quelques mots. Tebboune se lève d’un coup après avoir raccroché, il ramasse précipitamment ses affaires. Il l’a l’air pressé)

Je dois vous laisser. Le petit-fils de son excellence sort de l’école dans 10 minutes. Je dois le récupérer, je suis en retard. Ciao.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut