En train de lire
Bédoui écope d’une amende de 200 DA pour fraude dans le métro d’Alger

Bédoui écope d’une amende de 200 DA pour fraude dans le métro d’Alger

La rédaction
bedoui

Noureddine Bédoui ne prend pas de vacances. Sitôt après avoir déposé sa démission, le voilà qui se remet à la tâche. En effet, le désormais ex premier ministre a été choppé par les contrôleurs du métro d’Alger pour tentative de fraude. Il était sans abonnement sans ticket et sans scrupule.

Alger, station de métro Ali Boumendjel. Il est 18h03. Les contrôleurs viennent de mettre la main sur un resquilleur. Le coupable n’est pas d’un citoyen lambda. Il aurait payé son ticket sinon. Il s’agit de Noureddine Bédoui. 30 minutes plutôt, le mec était premier ministre. C’est un multirécidiviste. Fraudeur invétéré, il a été de toutes les mascarades électorales. N’ayant plus droit au véhicule de service après sa démission, Noureddine Bédoui prend le métro pour rentrer chez lui. Arrivé au hall du métro, il jette un coup d’œil à droit et à gauche puis saute par-dessus le tourniquet. Seulement, les contrôleurs sont là. C’est 200 da d’amende. Bédoui affirme être sans un sou. Tout son argent est en Suisse. Alors ça sera une amende majorée envoyée à son domicile. L’ancien premier ministre réussit finalement à tromper les contrôleurs en leur filant une fausse adresse. Celle de sa cellule à la prison d’El-Harrach où il n’ira probablement jamais.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut