Vous êtres en train de lire
Karim Boussalem fait un AVC en voulant éviter de dire « فخامة الرئيس  » au JT

Karim Boussalem fait un AVC en voulant éviter de dire « فخامة الرئيس  » au JT

La rédaction
karim boussalem

Ce jeudi 19 décembre a été un jour particulier dans l’histoire de l’Algérie. En effet, c’était le jour de l’investiture d’Abdelmadjid Tebboun, élu dans des conditions particulières au poste de président de la République, devenant ainsi, malgré une large contestation populaire et un taux d’abstention record, le 8ème président de l’Algérie.

Devant un parterre de personnalités publiques algériennes et étrangères, Abdelmadjid Tebboun a prêté serment avant de recevoir la plus haute distinction de l’Ordre National du Mérite en tant que président de la République, puis dans la foulée, a prononcé un discours à la nation dans lequel, il a énuméré les principaux points de son programme présidentiel qu’il entend appliquer. Et l’une des décisions qu’il a d’ores et déjà prises en a surpris plus d’un. Il a demandé à ce que le titre de فخامة الرئيس (son excellence le président) ne lui soit plus donné.

Alerte générale dans le milieu de la chita

Il s’agit d’une annonce particulièrement surprenante et inattendue puisque nous avons été habitués, depuis 1962, à entendre à outrance ces mots pour désigner le président de la République. Un usage tellement galvaudé qu’il a failli être inscrit dans la constitution. Une annonce qui a déjà fait des victimes dans le milieu des chiyatine.

En effet, la première victime de cette interdiction n’est autre que le journaliste de l’ENTV, Karim Boussalem, présentateur de JT et d’autres émissions politiques, particulièrement connu pour son utilisation excessive de cette expression durant les années de gouvernance de Bouteflika. Ainsi, au JT de 20 de ce jeudi, et dès son ouverture, notre illustre journaliste s’est lancé dans l’annonce des titres et à la première phrase prononcée pour parler de la cérémonie d’investiture, sa langue a fourché et a commencé à dire « Fakham…. » avant de bloquer totalement. Karim Boussalem blêmit tellement qu’on ne distinguait plus son visage sur l’écran, avant de tomber dans les pommes devant des millions de téléspectateurs. Nous apprenons un peu plus tard qu’il avait fait un AVC en voulant éviter de prononcer la désormais interdite phrase.

Lire aussi
belhmer

Tout en souhaitant un prompt rétablissement au petit chouchou de Gaïd Salah, nous n’avons nul qu’il pourra revenir sur les plateaux après avoir subi une vingtaine de séance de rééducation bucco-linguistique qui lui évitera de tomber à nouveau dans le piège.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut