Vous êtres en train de lire
Sellal demande à être jugé par le Jamel Comedy Club

Sellal demande à être jugé par le Jamel Comedy Club

La rédaction
sellal

Aujourd’hui devrait se tenir le derby juridique entre les deux équipes d’Al Issaba. Appelé parodiquement « procès du siècle », il a été finalement reporté parce le juge a oublié son téléphone chez lui. Les deux ex-premiers ministres et une dizaine d’hommes d’affaires ont rejoint leurs cellules en attendant la tenue de ce procès. Si Ouyahia a demandé la grâce présidentielle pour bonne conduite (il ne vole que les couffins des détenus désormais), Sellal quant à lui refuse de comparaître devant un tribunal civil algérien et demande une extradition à Paris.

« Je suis humoriste yal batata »

L’ex bouffon de la cour de Bouteflika crie à l’injustice. « Je n’ai pas été compris. Je l’avoue, une vanne mal comprise et une mauvaise vanne, mais ce n’est pas une raison non plus pour me faire un procès. Je suis détenu depuis 7 mois juste parce qu’un grincheux obèse ne m’avait pas trouvé drôle » explique-t-il, en pleurs. Sellal affirme qu’il a été embauché par Al Issaba pour foutre une belle ambiance dans une période de crise. Sa mission était, ni plus ni loin, de divertir le peuple et faire rire les jeunes pour pas qu’ils se révoltent. « Et j’avais réussi putain !! Faqaqir, samia zidi el moussiqa, salam alikoum yal batata, nedkhel fik bedmagh… et j’en passe. Vous vous rappelez de toutes ces perles ? Bah c’était moi, bande d’amnésiques » objecte-t-il.

Dans la soirée, son avocat s’active. Il demande le transfert immédiat de son client à Paris pour être jugé dans l’émission Jamel Comedy Club. « Mon client n’a rien à faire ici, dommage que le tribunal des flagrants délires n’existe plus, mais il y a le Jamel Comedy, Sellol a déjà choisi son nom de scène : Abdelmalek Secteur ».

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut