Belaiz, Bengrina, Benflis, Mhoubi et Tebboune. Non, ce n’est pas la liste des candidats pour mister chita 2019. Ce sont les noms retenus pour la présidentielle du 12 décembre. La liste qui a soulevé un tollé n’a pas manqué de faire réagir le président déchu, Abdelaziz Bouteflika.

Cher peuple,

je suis aux HUG. Je souffre d’un rhum subaigu. Rien d’alarmant. J’ai une petite devinette pour vous. Quelle est la différence entre l’Algérie et mon nez ? Aucune, les deux coulent en ce moment. Mais il n’y a pas à craindre pour mon nez. Dans deux, trois jours ça sera fini.

J’ai eu le temps entre deux moments d’inconscience d’apprendre que mes anciens ministres se disputaient mon trône. Belaiz, Bengrina, Benflis, Mihoubi, Tebboune. En prenant connaissance de la liste, j’ai ri mais j’ai ri en dépit de ma paralysie faciale. C’est une belle brochette d’incapables. Je les connais tous. Je préfère encore voter pour Nekkaz le mécano que pour l’une de ces charognes. Vous m’avez délogé, qu’avez-vous donc gagné ? Que dalle !! Vous m’auriez laissé, on n’en serait pas là aujourd’hui à essayer de choisir parmi tous ces étrons lequel pue le moins !!

Neuf mois de hirak pour rien. ça me rappelle la maman de Sellal. Neuf mois de grossesse pour donner naissance à Abdelmalek. De vous à moi, cher peuple, ne me regrettez-vous pas ? Je peux revenir, si vous voulez ?! Bon, c’est vrai pas tout de suite. Je suis alité et je suis entubé de partout. Mais dans deux trois jours ça sera fini. Sinon, ça sera vous qu’on entubera.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire :)