Le Salon International du Livre d’Alger qui ouvrira bientôt son édition 2019 promet d’être unique en son genre cette année parce qu’il promet beaucoup de nouveautés surtout, un certain nombre d’invités surprises qui vont assurément marquer l’évènement.

L’une d’elles, et certainement la plus marquante, sera la présence du chef d’état-major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah, qui, fait inattendu, a sorti un livre (enfin, pas lui directement, mais c’est son nom qui est dessus) dans lequel, il propose aux lecteurs de redécouvrir les meilleurs passages de ses discours prononcés régulièrement depuis quelques mois, l’occasion de chaque sortie sur le terrain. Il s’agit d’une sorte de best of de ses prises de paroles.

Un livre de Gaïd Salah, dites-vous ?

A vrai dire, la grande surprise est d’apprendre que le chef d’état-major puisse écrire un livre. Mais à y voir de plus près, il n’a rien écrit ! Il ne fait que reprendre des passages de ses discours. Des passages qu’il a jugé trop beaux (un peu à son image ? pas de quoi casser trois pattes à un canard..) pour qu’ils soient immortalisés dans un recueil. A croire qu’ils ont changé le monde ou qu’ils seront gravés dans le marbre de l’Histoire. Mais peu importe, pour lui, ce sont les plus belles paroles qu’il a pu prononcer depuis des lustres.

Donc, le patron de notre armée occupera un immense stand (dû à la taille de l’homme), en plein milieu du pavillon central et les organisateurs ont fait en sorte que tous les visiteurs du SILA se retrouvent à un moment ou à un autre de leur visite, dans le sillage du stand, voire même, pris dans la queue formée de force par les soldats de la garde républicaine qui va jalonner le passage jusqu’à l’imposante table derrière laquelle sera installé Gaïd Salah ! Naturellement, il n’aura pas le temps de signer sur place. Tous les livres (vendus 2500da quand même) ont été déjà signés à la machine à signature avec la même inscription en guise de dédicace. Et gare à celui qui tentera d’éviter le passage au stand ! des gardes vigiles se chargeront tout de suite de le cueillir et de le jeter dans une camionnette de la prison d’El-Harrach. La destination n’est pas une surprise.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

L'Académie française valide le mot "faichlesse" pour exprimer un état d’affaiblissement extrême

Si la France était en guerre contre l’immigration, selon Marine Le Pen,…

9 juin 1990 : Cheb Djalti découvre que "خلقو رب العالمين"

En 1989, Cheb Djalti sortait l’album “ديرولو الحنة” (mettez-lui du henné), avec…

Mazouni pour remplacer Merdaci à la tête du ministère de la culture ?

Aana lasstou marfoudha a présenté samedi sa démission au chef de l’Etat,…

Naïma Salhi lance la première édition du festival de Connes

En marge de la 71ème édition du festival de Cannes, la sulfureuse…