Vous êtres en train de lire
L’ANIE autorise les candidats à animer leur campagne aux Émirats arabes unis

L’ANIE autorise les candidats à animer leur campagne aux Émirats arabes unis

La rédaction
mohamed-charfi

La campagne électorale pour la présidentielle du 12 décembre ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices. La rue rejette les élections, des élections que le chef d’état-major veut imposer à tout prix aux Algériens. « Ça sera le vote ou tchétché !! » prévient le général dans un langage très fleuri. Afin d’éviter la confrontation, l’autorité nationale indépendante (mdr, ndlr) des élections ou ANIE (qui aime les sucettes au cachir) a trouvé la parade. Elle autorise tout simplement les 5 candidats à faire campagne en dehors de l’Algérie.

Aux Émirats, Club des Pins compris 

Lors d’un point de presse animé aujourd’hui, Mohamed Charfi a dressé un tableau de la situation. « La tension est palpable. Il est quasi impossible de tenir un scrutin dans de telles conditions. Le peuple refuse l’élection du 12 décembre » admet-il, dépité et soucieux. « Mais, comme dirait mon général, QU’EST-CE QU’ON S’EN BRANLE ? » poursuit-il d’une voix pétillante et empreinte d’une vive joie comme s’il était tout d’un coup enchanté par cette prophétie auto-réalisatrice. Il confirme à ce titre le maintien des élections. « Rien n’indique que la campagne électorale doit se dérouler en Algérie » reconnaît-il en citant en exemple Bouteflika qui allait faire campagne sur son lit d’hôpital en Suisse.

L’ANIE autorise en conséquence les candidats à faire campagne aux Émirats. Et au Club des Pins, principauté enclavée en territoire zouaves. « Comme ça ils (les candida albicans, ndlr) n’auront pas affronter les citoyens qui de toutes façons ne voteront jamais pour eux » estime Charfi.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut