En train de lire
Des magistrats nord-coréens en stage de perfectionnement auprès de leurs homologues algériens

Des magistrats nord-coréens en stage de perfectionnement auprès de leurs homologues algériens

La rédaction
juge-nordcoreen

Le ministre de la justice a annoncé ce matin qu’un programme d’échanges de compétences a été élaboré en partenariat avec le ministère de la justice nord-coréen, afin de pouvoir faire bénéficier les magistrats de la Corée du Nord des connaissances approfondies de leurs homologues algériens en matière de jugements commandés. Une première entre les deux pays.

En effet, c’est en marge d’une rencontre entre l’ambassadeur nord-coréen à Alger et le ministre de la justice Belkacem Zeghmati que cette annonce a été faite. La rencontre elle même donnait suite à un long processus de négociation ayant abouti à la conclusion d’un accord entre les deux pays dans portant sur la collaboration judiciaire. Son volet RH comportait une partie relative à l’échange des compétences par l’organisation, notamment, de sessions de formations mutuelles pour les magistrats des deux États.

Les nords-coréens subjugués

L’ambassadeur nord-coréen a précisé, dans une allocution prononcée devant les journalistes, que son pays portait un regard admiratif sur le système judiciaire algérien, notamment depuis le début du hirak, dans la mesure où son efficacité a dépassé toutes les attentes en matière de jugements prononcés.

 » nous devons admettre que nous faisons office d’élève devant nos maîtres algériens dans ce domaine, déclare l’ambassadeur, puisque qu’avec toute la puissance de notre appareil judiciaire, nous n’arrivons pas encore à faire varier les jugements selon les tribunaux où se déroulent les procès, alors qu’en Algérie, un simple coup de fil peut faire plier les délibérations et dessiner la sentence à prononcer ».  » C’est pourquoi,ajoute t-il, il a été décidé que dès la semaine prochaine, une centaine de juges nords-coréens arriveront à Alger dans le cadre d’une formation in-situ de développement de compétences liées à l’utilisation de la téléphonie judiciaire, principal outil de travail des magistrats algériens. » L’Algérie va même prendre en charge les frais d’hébergement et de restauration. Un programme de visites dans les principaux établissements pénitentiaires est également prévu afin de constater sur place l’efficacité de notre justice.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut