En train de lire
Urgent : Un juge maintient sa grève parce qu’il n’a plus de batterie

Urgent : Un juge maintient sa grève parce qu’il n’a plus de batterie

La rédaction
juge

Après une semaine de cure contre leur addiction au téléphone, les magistrats ont craqué finalement ce soir. Le gouvernement leur a promis du flexy à effet rétroactif, une augmentation de salaire w kass jus. Mais heureusement, tous les juges ne sont pas à vendre, certains sont à acheter. Si la plupart d’entre eux ont rallumé leurs téléphone et repris leur dictée, il n’en demeure pas moins que certains ont décidé de maintenir leur grève. C’est le cas de El Kadi Mechri, juge d’instruction au tribunal d’Alger.

« Je n’ai plus de batterie en fait ! »

C’est la mine des mauvais jours pour ce juge qui comptabilise 150 jugements par téléphone en une année de travail. Contrairement à ses confrères, Adel n’a pas pu rejoindre sa cour. La faute revient à son smartphone dont l’autonomie ne dépasse pas la durée de vie de sa conscience, 5 heures et 43 minutes. « Arrêtez vos conneries, je ne suis pas honnête. Je suis comme les autres. C’est juste que je n’ai plus de batterie et j’ai oublié mon power bank chez moi. Impossible de reprendre mon travail ce soir » se lamente-t-il. Puis de positiver « de toute manière, il y a mes collègues qui vont assurer, je continue ce break et je reprends le boulot demain. Pour fêter ça, je vais envoyer 10 étudiants en taule »

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut