Vous êtres en train de lire
Bouregaâ « J’ai déjà vécu ça. Ils partiront comme en 62 »

Bouregaâ « J’ai déjà vécu ça. Ils partiront comme en 62 »

La rédaction
bouregaa

« Lakhdar Bouregaâ condamné à être grand, pour toujours et à jamais » commente Nazim Baya. L’ancien Mouddjahid, héros de la guerre d’Algérie est en prison depuis juin dernier. « 3ami Lakhdar » est accusé de porter atteinte à l’amour propre et au moral d’un général narcissique dont le plus grand exploit était de chasser la gazelle dans le désert algérien. Aujourd’hui, il a comparu devant le juge d’instruction téléphonique de Bir Mourad Rais et a refusé de répondre aux questions considérant que la justice n’est pas indépendante. Applaudi par toute la salle, l’ancien commandant de l’ALN a été reconduit à la prison d’El Harrach au grand dame de l’assistance venue en nombre lui prêter main forte. Profitant de son entretien avec ses avocats, il transmet un message plein d’espoir au peuple.

« Ne vous inquiétez pas, ils partiront »

Le poing serré et les yeux souriants, Bouragaa a tenu à rassurer sa famille, ses proches, et tout le peuple algérien qui le soutient. Il délivre un message très émouvant promettant aux Algériens une victoire proche « Mes frères, mes enfants, c’est avec beaucoup de fierté que je vous adresse ces paroles. Vous êtes l’avenir de ce beau pays, qui est contraint à combattre une seconde fois l’oppression, l’injustice et le mépris. Mon combat d’hier, est le vôtre aujourd’hui. Il y a bien trop de similitudes entre l’Algérie des années 50 et celle d’aujourd’hui. Vous serez les nouveaux héros qui libéreront leur pays une seconde fois. Ne vous inquiétez pas pour moi, tout ça c’est du déjà vu, ils partiront comme sont partis les Français en 62. Tenez bons, on vaincra »

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut