Le passeport algérien poursuit sa dégringolade. Il co-détient avec le dinar le record du monde de chute libre. En effet, la liste des pays accessibles aux Algériens sans visa rétrécit de plus en plus. Sommes-nous le peuple le plus indésirable du monde ? Pas du tout. Selon le MAE, les étrangers nous jalousent pour notre qualité d’experts en tout : sport, politique, religion, etc…Certains pays n’acceptent pas les Algériens chez eux afin de ménager leur amour propre et garder leur confiance en soi. Or, cette théorie officielle ne semble pas très plausible. Ce matin, une région, sans destination, et inexistante dans la carte, vient de faire part de son refus d’accueillir les touristes algériens.

Aller nulle part, même pas !

Jusqu’ici, à part la Tunisie, région touristique où il y a une bouffe de merde et des femmes moches, les Algériens vont Nulle Part. Ce n’est plus le cas hélas, le pays fictif, se trouvant en aucun endroit dans le monde exige désormais un visa pour pouvoir passer ses frontières imaginaires. Le premier ministre de la République de Nulle Part, Mr Mike Personne, s’est félicité hier de cette décision. “On n’en peut plus, les Algériens nous ont envahi, putain ! Faute d’aller quelque part, ils ne partent Nulle Part, et on en a marre. Cette année, ils sont plus de 30 millions à aller Nulle Part, ce n’est plus du tourisme c’est de la colonisation, ici c’est pas Paris” s’offusque-t-il. A noter que l’ambassade de Nulle Part en Algérie a publié un communique sur son site introuvable donnant plus de détails sur les conditions d’obtention de visa. Les voyageurs désirant aller nulle part peuvent se présenter au consulat n’ importe où, et n’importe quand. Le dossier ne doit rien contenir, et pour les frais de visa, c’est trois fois rien selon l’ambassade. Les premiers demandeurs ont déjà eu leurs réponses : visa pour Nulle part refusé, veuillez partir ailleurs SVP.

Plus de peur que de mal

Néanmoins, le refus de certains pays d’accueillir les Algériens n’est pas tout à fait dramatique. En effet, cela pourrait permettre aux Algériens de connaître leur propre pays, aux dimensions continentales. Selon Lilya, jeune aventurière “les Algériens ont toujours la possibilité de visiter certaines régions jamais explorées à l’image du l’Ahaggar, du Tassili, de Ouled Fayet ou encore du Club des Pins”. Notre passeport ne vaut peut-être pas grand chose mais ce n’est pas une raison pour aller à Canossa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Gaïd Salah “excusez mon absence, je suis en train de naviguer une carte chifa”

Mais où est donc passé Gaïd Salah ? Nous n’en savons rien…

Gaïd Salah va bien, selon le chanteur Cheb Mami

Disparu depuis le 30 septembre à Oran, le Chef d’État major de…

Ibtissem Hamlaoui lance le hashtag #Bring Back Our Gaïd

Comme la gazelle, son repas préféré, le général de corps d’Armée serait…

Tliba entame une grève de la faim : “je ne proteste contre rien, c’est juste pour maigrir un peu”

Où est donc Tliba ? Nul ne le sait. Par contre, tout…