Le panel de dialogue et de médiation, conduit par Karim Younès, a achevé de bouffer des mille-feuilles. Il a remis, hier, son rapport final au secrétaire particulier du chef d’état-major. Leur conclusion est sans appel : Le mille-feuilles étaient bons.

Le document énumère dans une vingtaine de pages les mérites comparatifs du mille-feuilles et du cachir dans une perspective électoraliste. Karim Younes et son panel penchent sérieusement en faveur du premier.

Le panel, relève cependant l’absence de mouskoutchou et de maqrout, éléments pâtissiers indispensables à la réussite tout conciliabule politico-militaire depuis 62. “Nous avons noté avec regret l’absence de mouskoutchou et de maqrout. C’est tout. W kass jus” indique le rapport.

“Nous avons rencontré 23 partis et 5676 organisations et personnalités. Tout le monde était d’accord pour manger des mille-feuilles plutôt que du cachir. Nous n’avons fait que reprendre les préférences des un et des autres dans ce rapport dont l’utilité est à peu près équivalente à celle du panel” estime-t-on. Pas vrai. Le rapport peut toujours servir. Madame Bensalah en aura peut-être besoin pour faire les vitres.

Enfin, Karim Younes et sa bande de fausses blondes et de faux culs soulignent la nécessité d’aller vers une présidentielle. “En conclusion : les mille-feuilles étaient bons. Pour tout le reste, c’est ‘comme il a dit lui'”

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Bouteflika “Si c’est Bedoui qui organise la présidentielle, il y a de fortes chances que je sois élu”

Abdelaziz Bouteflika est sorti de son silence monacal. Dans une contribution parue…

Bedoui "Alors, élections ou pas ? Marre de refaire les résultats chaque jour"

Les élections se jouent entre plusieurs candidats, et c’est toujours Bedoui qui…

7 choses à savoir absolument sur Ali Benflis

Il passe du statut de loser au nouvel espoir du système pour…

La fille cachée de Louisa Hanoun et de Ali Belhadj devenue ministre aujoud'hui

C’est une histoire tellement farfelue que si quelqu’un l’aurait conté il y…