Gaïd Salah est-il allé trop loin ? Après les détenus d’opinion et les détenus de drapeau, l’armée crée une nouvelle catégorie de détenus : les détenus du moral. En effet, le militant démocrate Karim Tabou vient d’être placé sous mandat de dépôt. Non, il n’est pas accusé de détournement de fonds publics, ni de complaisance avec Al Issaba, il est juste condamné pour atteinte au moral des troupes. Une accusation tellement absurde qu’elle a forcé le chef d’état (major) à s’expliquer cet après-midi depuis son jacuzzi à CDP.

« Je veux briser tous les tabous »

Le général de corps d’armée a mobilisé toute son intelligence, acquise en 4ème année primaire, pour traiter les sujets qui fâchent. Il reconnait avoir pris lui-même l’initiative d’arrêter Karim Tabou et prévenir le juge ultérieurement. “Bien sûr que que ça va choquer les zouaves, les ennemis de l’Algérie. Ce n’est guère facile d’évoquer un tabou, alors imaginons un peu le fait de l’arrêter, de le briser, ça provoque forcément un tollé” se défend AGS. Avant de poursuivre “dans la 2ème dictature tous les tabous seront cassés, Karim compris, cet enfant hyperactif qui s’agite chaque vendredi et me traite de tous les noms uniquement parce qu’il s’ennuie chez lui à Douera. Désormais, on foutra tout le monde en taule : Karim Tabou, batata fléau etc… il y passeront tous, et on va bien se marrer. Je suis un tyran certes mais aussi un sacré déconneur” conclut-il

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Tourisme : Nulle Part exige un visa pour les voyageurs algériens

Le passeport algérien poursuit sa dégringolade. Il co-détient avec le dinar le…

Aigle Azur : Air Algérie propose de dépanner les voyageurs bloqués en les mettant en soute pour 500€/pers

C’est un véritable séisme dans le monde de l’aviation civile. La 2ème…

Le président de l’APN : “impossible de lever l’immunité de Tliba, il est assis dessus!”

Le tour de Tliba est finalement arrivé. Le ministre de la justice…

Gaïd Salah “si voter changeait quelque chose, il y a longtemps que je l’aurais interdit”

Les discours du chef d’état(major) se suivent et se ressemblent. Toujours la…