Abdelaziz Bouteflika est sorti de son silence monacal. Dans une contribution parue dans la rubrique nécrologique du bulletin de l’amicale cachiriste, l’ancien président est revenu sur la situation politique du pays. Selon lui, il n’est pas exclut qu’il sorte vainqueur de la présidentielle si Bedoui reste à la tête du gouvernement.

Voici le texte de Bouteflika dans son intégralité :

Cher peuple,

je viens de sortir d’un sale rhume. J’ai le blase tellement bouché qu’on dirait c’est Sellal que j’ai à la place du nez. Heureusement que je ne respire plus depuis longtemps. Mais je vous rassure, j’ai gardé tout mon alacrité. Enfin, je ne suis pas venu vous parler de mes soucis de santé. En 20 ans, je suppose que vous avez eu votre dose. Il y a plus important. C’est l’avenir de la nation. Il est entre de mauvaises mains. Des mains à qui je me garderais de confier mon cul, même pour me faire torcher après caca. C’est à vous de voir si vous voulez leur confier le vôtre. Mais ne venez pas pleurer après. Je vous a prévenu.

Ils veulent des élections dans les plus brefs délais. Laissez-moi rire. Des élections ? Avec Bedoui ? C’est la blague du siècle. Même Sellal en son temps n’en faisait pas d’aussi bonnes. Bedoui, c’est le plus grand faussaire que je n’ai jamais eu à connaître. Il traficote comme il respire. Vous vous rappelez de l’élection de Miss Algérie ? C’était lui. Les six millions de formulaires ? C’était lui. Et l’élection de Haddad à la tête du FCE ? C’était encore lui. Je ne veux pas m’étaler davantage. En tout cas, tenez-le pour dit : Personne ne fait mieux que lui dans l’art de la combine.

Je vous mets en garde, cher peuple. Si c’est Bedoui qui organise les élections, et sans même que je me porte candidat, il y a de fortes chances que je sois élu. Il n’y a rien de pire qui puisse vous arriver. Enfin si. Mais je préfère le garder pour moi, je ne veux pas finir mes jours en prison. Le moral des troupes est, paraît-il, si fragile…

On se donne RDV pour un 5e mandat. Ou pas. Bisous.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Panel : Le rapport de Karim Younes conclut que les mille-feuilles étaient bons

Le panel de dialogue et de médiation, conduit par Karim Younès, a…

Bedoui "Alors, élections ou pas ? Marre de refaire les résultats chaque jour"

Les élections se jouent entre plusieurs candidats, et c’est toujours Bedoui qui…

7 choses à savoir absolument sur Ali Benflis

Il passe du statut de loser au nouvel espoir du système pour…

La fille cachée de Louisa Hanoun et de Ali Belhadj devenue ministre aujoud'hui

C’est une histoire tellement farfelue que si quelqu’un l’aurait conté il y…