Coordonnateur du panel de dialogue et de médiation, Karim Younes est l’une des figures marquantes de la courbette militaro-idiocratique. Un mois après son installation, l’ancien président de l’APN a échoué dans sa mission d’ouvrir “un dialogue sérieux, inclusif et transparent”. Le seul dialogue qu’il a pu établir jusqu’ici c’est entre lui et Gaid Salah. Par téléphone. Où seul le second parle. Loin de nous arrêter sur ce constat d’échec, nous sommes allés à la rencontre de Karim Younes chez lui dans le jardin d’AGS où il occupe une petite niche tranquille, située entre celle de Rocky, le rottweiler du chef d’état-major, et celle de Abdelakder Bensalah. Interview.

Bonjour Karim Younes. Merci de nous avoir accordé du temps que vous passez habituellement à vous goinfrer d’amuses-gueules et de mille-feuilles

euuh aaah ouuuh Rouhou tqawdou

Karim Tounes, revenez mais les Algériens ont le droit de comprendre…

“Rouhou tqawdou”

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Gaïd Salah “excusez mon absence, je suis en train de naviguer une carte chifa”

Mais où est donc passé Gaïd Salah ? Nous n’en savons rien…

Gaïd Salah va bien, selon le chanteur Cheb Mami

Disparu depuis le 30 septembre à Oran, le Chef d’État major de…

Ibtissem Hamlaoui lance le hashtag #Bring Back Our Gaïd

Comme la gazelle, son repas préféré, le général de corps d’Armée serait…

Tliba entame une grève de la faim : “je ne proteste contre rien, c’est juste pour maigrir un peu”

Où est donc Tliba ? Nul ne le sait. Par contre, tout…